Home Édition Abonné La gauche peut gagner l’élection présidentielle !


La gauche peut gagner l’élection présidentielle !

Un président ne devrait pas dire ça. Mais il s'agit de Hollande saison 2...

La gauche peut gagner l’élection présidentielle !
Francois Hollande en novembre 2019 © Alain ROBERT/SIPA Numéro de reportage: 00931680_000014

A suivre : la saison 2 de François Hollande, un président normal.


Avec son livre Affronter, il sillonne la France. On remarquera le titre guerrier de son ouvrage. Un manuel de combat, pour que la gauche soit victorieuse. Mais pas n’importe quelle gauche : la gauche social-démocrate qu’il prétend incarner mieux que quiconque. Le Hollande saison 1 était un « président normal », amateur de blagounettes. Le Hollande saison 2 s’est mué en un lion féroce. Il y a chez lui du Bossuet et du Cicéron, le talent en moins.

A lire aussi : Présidentielle 2022: le déjeuner secret qui rebat toutes les cartes

Il est sans pitié avec ses adversaires. Macron ? Il n’est rien et ne pense rien. Mélenchon ? Un fardeau pour la gauche. Zemmour ? Il hystérise la France. Les Républicains ? Hollande les traite avec dédain. Marine Le Pen ? Il ne l’évoque même pas, pensant avec sagesse que le danger dorénavant c’est Zemmour !

Mais c’est avec les siens qu’il est le plus cruel. Il décrit la gauche comme un champ de ruines, oubliant opportunément au passage qu’il en est grande partie responsable. La gauche, dit Hollande : « se perd dans des querelles picrocholines ». Nous ne pouvons qu’être d’accord avec son diagnostic.

Cependant, le Hollande saison 2 estime que la gauche peut gagner à condition d’être unie. Et il lance cet avertissement : « L’élection présidentielle ce n’est pas un concours Lépine ni une tombola ». On ne sait pas pourquoi, Anne Hidalgo s’est reconnue dans ces mots ! Hors d’elle, elle a demandé un entretien au Hollande saison 2. Ils se sont vus, et on peut, sans grand risque de se tromper, supposer que l’explication a été orageuse. L’ancien président a certes dit qu’il restait loyal à la candidate officielle du PS. Aujourd’hui Anne Hidalgo est selon les sondages à 5%. Mais si elle descend à 4%, qui pourrait dire si la loyauté de Hollande résistera à ce chiffre ?

A lire aussi : Castex, Hollande, Rousseau: la semaine des hypocrites

L’ancien président de la République affirme toutefois qu’il « ne veut rien pour lui ». Mais pour la France. Il se pourrait bien qu’il soit tenté de faire don de sa personne. A l’heure qu’il est, rien ne dit qu’il se portera candidat. Et s’il l’est, il est bien peu probable qu’il accède au second tour. Mais pour le fun, et rien que pour le fun – il serait bon qu’il en soit ainsi. Un duel entre le traître et celui qui l’a trahi, ça aurait de la gueule !

Affronter

Price: 20,90 €

20 used & new available from 14,42 €


Previous article Démasquer les antifas
Next article Le sanitarisme, ça n’existe pas!
est journaliste et essayiste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération