La semaine de Causeur revient sur les articles les plus consultés sur le site Causeur.fr durant la semaine écoulée. Notre Directeur adjoint de la rédaction Jeremy Stubbs commente et analyse.


Cette semaine, spécial journalisme !

Ici, nous adorons les circonlocutions…

Une circonlocution est une manière plus longue, indirecte, de désigner quelque chose ou quelqu’un. 

Parlons donc des journalistes. Pour ceux des médias traditionnels, toutes les occasions sont bonnes pour tenter de décrédibiliser le candidat aux présidentielles du parti, “Reconquête”. 

#4

Pierre Cretin nous décrit l’instrumentalisation de la panthéonisation de Joséphine Baker par les journalistes de France 2. En tête : la toujours prévisible Nathalie Saint-Cricq et l’ambitieux suiveur, Julian Bugier. Ils stigmatisent le candidat en question sans même avoir le courage de le nommer.  « Elle était noire, elle était bisexuelle, elle était libre, ça a été prononcé… C’est une certaine idée de la France que tout le monde n’a pas » a déclaré en direct Nathalie Saint-Cricq, pour commenter la panthéonisation. Et le brave Julian Bugier s’est empressé d’ajouter : « Merci pour l’allusion Nathalie, je n’en attendais pas moins de vous ! ». 

Ces journalistes disent aux Français quels sont les bons et les mauvais candidats – et en plus les Français les paient pour le faire !

#3

L’auteur de La France n’a pas dit son dernier mot est-il raciste ?

Pas du tout ! répond Cyril Bennasar qui nous rappelle qu’être Français, c’est le contraire d’être raciste. Et que par conséquent celui qui défend la France et son Histoire est le contraire d’un raciste. D’ailleurs, il tend la main aux musulmans, en leur proposant l’assimilation. Enfin, il serait judicieux que les militants d’SOS Racisme, prennent la peine d’ajouter un « s » à leur mot préféré : racisme. 

#2

Quelle est la meilleure façon de gâcher son dimanche ?

Le week-end dernier, il était possible de se rendre au meeting de l’auteur du bestseller, Suicide français, à Villepinte, ou bien à celui de Jean-Luc Mélenchon à la Défense. Frédéric Magellan a choisi la seconde option. Devant les 3000 militants réunis à la Défense, contre 15000 à Villepinte, Jean-Luc Mélenchon, alias le « butin de guerre » d’Houria Bouteldja, s’est contenté de servir une soupe islamogauchiste saupoudrée de quelques croutons de complotisme, le tout dans une marmite aseptisée de bonnes intentions et de virulences modérées. Frédéric Magellan a vraiment gâché son dimanche. 

#1

Enfin, parlons émasculation !

Martin Pimentel s’est intéressé à la rubrique « sexe » de l’émission la plus woke du paysage audiovisuel : Quotidien. C’est Maia Mazaurette qui présente cette séquence, avec un talent incontestable pour dégenrer à tout va. Selon elle, il n’y a aucune raison que les hommes ne soient pas efféminés et, encore mieux, Mazaurette ne verrait pas d’inconvénient à se passer des hommes une fois pour toutes. Elle s’est félicitée des résultats d’un sondage qui affirmait que 63% des femmes préfèrent les sextoys pour atteindre l’orgasme. Peu encline au travail de « fact checking », elle n’a pas vu que le site de rencontres, Gleeden, qui a commandité le sondage parmi ses membres féminins, reconnaît que ces femmes sont majoritairement en couple et insatisfaites par leur partenaire. 

Le mot « journaliste » commence à devenir, dans de nombreux cas, une circonlocution : une manière longue, indirecte, pour dire « sot ».