Home Société Non! Le zemmourisme n’est pas un racisme


Non! Le zemmourisme n’est pas un racisme

Mise au point après la bagarre survenue au fond de la salle à Villepinte dimanche

Non! Le zemmourisme n’est pas un racisme
Devant les caméras, un militant de l'association SOS Racisme se fait sortir par les services de sécurité de la salle de Villepinte, 5 décembre 2021 © Jeanne Accorsini/SIPA Numéro de reportage : 01051641_000081

Plaidoyer pour le retour de la France a-raciste que nous aimons. Comme l’impossible, le racisme n’est pas français !


Quand les activistes de SOS Racisme se sont levés et dévoilés en hommes et femmes banderole pour afficher « non au racisme » et pour perturber le meeting d’Éric Zemmour, il y avait mieux à faire que les rejeter à coups de pieds. On pouvait aussi les rejoindre !

On pouvait être plus malin que les adversaires, faire semblant de ne pas comprendre les intentions malignes, les prendre au mot, les rejoindre donc, les acclamer, les remercier, les étreindre et scander avec eux l’un des mots d’ordre de la reconquête. Non au racisme. Le zemmourisme n’est pas un racisme, parce que comme l’impossible, le racisme n’est pas français.

Monsieur Sopo, nous adhérerons à SOS Racisme quand on ajoutera un « s » à « racisme » !

On pouvait par exemple improviser un « x » et un « s » et s’intercaler poliment et malicieusement entre les agitateurs, juste après le « au » et après le « racisme » pour rappeler que les racismes sont aussi divers que les Français.

A lire aussi : Comment gâcher son dimanche?

On en aurait profité pour expliquer le slogan amélioré et ajusté en dénonçant les racismes nouveaux qui s’insinuent entre les pavés des « bonnes intentions » qui mènent en enfer. Le racisme de la discrimination positive qui humilie l’individu, qui lui fait savoir qu’il a plus de chances avec sa couleur qu’avec ses compétences. Le racisme de la ségrégation positive que l’UNEF cautionne en organisant des réunions non mixtes. Le racisme d’Audrey Pulvar, proche d’Anne Hidalgo qui dit aux blancs qu’il y a des lieus où ils feraient mieux de se taire. Le racisme toléré de ces Français qui font des listes de docteurs « racisés » parce qu’ils ne veulent plus être soignés par des médecins blancs, ou qui pratiquent la préférence épidermique en n’achetant plus que dans des boutiques tenues par des commerçants noirs. Le racisme ordinaire du type qui appelle un inconnu « frère » ou « cousin » parce qu’ils ont la même couleur de peau ou la même religion. Le racisme répandu de la racaille qui harcèle les filles et qui les traite de sales putes blanches ou françaises quand elles passent leur chemin parce qu’elles n’ont pas envie de se faire draguer par Néanderthal. Le racisme archaïque qui vient du tiers monde et qui se répand en banlieue, totalement décomplexé, et tellement ignoré par les associatifs de l’agitation et de la délation.

Les journalistes ravis de l’incident de Villepinte

On aurait précisé aux journalistes bien-pensants et mal intentionnés qui sont à présent ravis de tenir et de brandir la preuve que « Zemmour attise la haine » et « fracture la société », que c’est le multiculturalisme qui est un racisme. C’est le modèle du Wasp américain ou du gentleman anglais qui laisse au Mexicain ou au Pakistanais immigré toute liberté de vivre selon ses coutumes et dans sa langue natale parce qu’il est fermement convaincu que quoi qu’il fasse, le Mexicain ou le Pakistanais ne deviendra jamais vraiment Américain ou Anglais.

A relire, notre entretien: Eric Zemmour: “Je tends la main aux musulmans qui s’assimilent”

On aurait démontré que les vrais ennemis du racisme ne sont pas ces communistes du 21ème siècle, ces associations subventionnés, ces officines surarmées d’avocats qui comptent les blancs quand ils plaident, qui harcèlent judiciairement ceux qu’ils échouent à battre politiquement, ces héritiers de Sartre qui nous répètent que si nous ne sommes pas intimidés par leur propagande, nous sommes des chiens.

L’assimilation est une main tendue

On aurait ajouté comme le premier intervenant du meeting, élu de Seine-Saint-Denis, Français de branche aux parents nés ailleurs, que l’assimilation est une main tendue, un cadeau unique au monde, une fraternité réelle et sincère et que la France qui enseignait à ses enfants de toutes les couleurs « nos pères les Gaulois » et qui offrait ses ancêtres en partage avec les nouveaux venus était plus exigeante et plus généreuse, mais moins raciste que celle que défendent Dominique Sopo ou Rokhaya Diallo.

A lire aussi: «Grand remplacement»: l’angle mort de Darmanin

On aurait conclu qu’avec Éric Zemmour, la France qui ne veut pas voir la couleur des gens, qui se fiche de leurs différences et qui se construit avec ce qui leur est commun, la France a-raciste est de retour.

On aurait ainsi donné aux électeurs inscrits que la violence effraie d’autres images que celle désastreuse du coup de poing d’un garçon dans la figure d’une fille, scène pénible qui rapproche n’importe quel Français catholique, bien élevé et cultivé, de Joey Starr.


Élisabeth Lévy : “Les foules sont rarement subtiles, mais on aurait aimé que Zemmour condamne…”

Retrouvez “Lévy sans interdit”, la chronique d’Elisabeth Lévy, tous les matins à 8h10 dans la matinale de Sud Radio !


L'arnaque antiraciste expliquée à ma soeur

Price: 12,00 €

12 used & new available from 6,69 €

La Révolution racialiste, et autres virus idéologiques

Price: 20,00 €

19 used & new available from 15,31 €

La France n'a pas dit son dernier mot

Price: 21,90 €

30 used & new available from 16,95 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article La Pologne, dernier rempart contre le nouveau monde
Next article Pas de bikinis pour les handballeuses
Cyril Bennasar, anarcho-réactionnaire, est menuisier. Il est également écrivain. Son dernier livre est sorti en février 2021 : "L'arnaque antiraciste expliquée à ma soeur, réponse à Rokhaya Diallo" aux Éditions Mordicus.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération