Empathie envers certaines espèces, attachement d’un père à son fils, destruction du vivant comme faisant partie intégrante du patrimoine génétique humain… Peggy Sastre et sa rubrique scientifique dans Causeur nous disent tout.


Qui se rassemble se protège

Allez, vite, sans réfléchir : si vous ne pouvez en sauver qu’un, lequel choisissez-vous ? La crevette ou le renard ? L’orang-outan ou le barracuda ? Le bolet ou le crapaud ? Le ver de terre ou le coussin de belle-mère (c’est un cactus) ? C’est à ce genre de dilemmes qu’Aurélien Mirallès, Michel Raymond et Guillaume Lecointre, chercheurs au Muséum d’histoire naturelle de Paris et à l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier, ont soumis 2 347 internautes entre novembre et décembre 2018. Le but de la manœuvre : dresser la première cartographie évolutionnaire de l’empathie et de la compassion humaines face à d’autres êtres vivants (animaux, végétaux et champignons). À quelles bestioles

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Février 2020 - Causeur #76

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite