Home Édition Abonné Pas de burqa pour les transgenres antifascistes


Pas de burqa pour les transgenres antifascistes

Daech chez les cow-boys

Pas de burqa pour les transgenres antifascistes
D.R.

Une seule et même personne peut-elle se prétendre à la fois islamiste, transgenre et antifa?


Eric Austin, désormais Britney Erica Austin, un Américain de 35 ans, converti à l’islam et originaire de Phoenix (Arizona), réalise ce rêve de l’idéologie « woke ». Vêtu d’une burqa noire, Austin (que je me permets de mégenrer par souci pratique) est un habitué des violentes manifestations antifa aux États-Unis. Il y a quelques semaines, ce militant chevronné qui se fait aussi appeler Sumayyah Dawud a été arrêté dans sa ville natale alors qu’il incendiait du mobilier urbain et brandissait une arme semi-automatique. Daech chez les cow-boys.

A lire ensuite, Jérôme Blanchet-Gravel: Après la bien-pensance, la bien-monstrance

Ce qui lui a inspiré des déclarations irréelles, publiées sur les réseaux sociaux : « De nombreux trans, dont moi, ont été intentionnellement mégenrés, déshumanisés et non respectés durant le processus d’arrestation, j’ai été également victime d’islamophobie lorsque j’ai voulu faire valoir mes droits. » Il aurait été fouillé par des hommes, ce qui va à l’encontre de ses croyances de femme musulmane.

A lire aussi, Alexandre Mendel: Derrière les émeutes, une cible: l’Amérique de Trump

Il n’en est pas à son coup d’essai. En 2011, il avait intenté un procès à son employeur, car celui-ci ne l’avait pas, selon lui, suffisamment soutenu lors de sa « transition » (son changement de sexe). Il a tout de même empoché 115 000 dollars. En 2015, il a tenté de poursuivre la police pour discrimination religieuse, après avoir été, selon lui, photographié sans sa burqa au cours d’une garde à vue. Il a été défendu par le CCIF local, le Conseil des relations américaines et islamiques, qui l’a lâché en cours de route lorsque sa transidentité a été découverte. Quant à ses coreligionnaires, ils en perdent leur latin, ou plutôt leur arabe : ils lui demandent de prier avec les hommes en tenue adéquate.

A lire aussi, Jeremy Stubbs: Transgenres: nième récidive pour JK Rowling

Novembre 2020 – Causeur #84

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article L’Église ne peut pas ne pas confronter ses ressorts de générosité les plus nobles avec l’impératif des équilibres sociaux d’une nation et d’un continent
Next article France: plutôt la dhimmitude que la guerre?
est enseignante.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération