Sur la ligne 7 du métro parisien, en fin d’après-midi, celui qui veut comprendre deux jeunes qui parlent a intérêt à bien tendre l’oreille… et à ne pas être trop long à la comprenette!


J’étais à Paris il y’a deux semaines, quand j’ai surpris une conversation entre deux djeun’s dans le métro qui venaient tout juste de tomber l’un sur l’autre. Pour une fois je n’ai pas photographié. J’ai juste pris des notes et après je suis passé à la traduction en français…

– Wesh frère c’est comment ? (Comment vas-tu mon ami ?)
– Oh mon Kheyyy. Ça va bien. Et toi ? Ça va Magwl ? (Oh, quelle belle surprise de te rencontrer par ici mon ami. Me concernant tout va bien. Et toi comment vas-tu ?)
– Trankilllll. Chui OKLM. Je bédave. Dsl qu’j’ai pas donné de news depuis longtime. Chui dep de ouf. (Écoute, tout va bien, je ne sors que très peu ces derniers temps. Je reste tranquillement chez moi. Je te prie de bien vouloir m’excuser si je ne t’ai pas donné de mes nouvelles depuis longtemps, mais je dois t’avouer que je suis très déprimé ces derniers temps)
– Maisssss Nannnnnn ? C’est quoi les bails ? (Ah bon ? Que se passe-t-il ?)

A lire aussi : Exclu Airbnb: appart « cosy » dans « quartier sensible » formidable

– Ben j’ai lâché ma gow. J’ai le seum. Elle m’a pas respecté de ouf la bitch. Je suis zéref tu sais pas comment. (Et bien pour tout te dire, j’ai quitté ma fiancée. Elle ne s’est pas conduite correctement avec moi. Je suis vraiment très énervé à un point que tu ne peux imaginer)
– Putain, ça met la rage. (En effet, je peux comprendre que tu sois très énervé)

Elle t’a mis le zbeul

– Elle m’a trop fait passer pour un miskin, mais chui pas un canard gros. (Elle a tenté de me faire une très mauvaise réputation, mais je ne suis pas du genre à me faire manquer de respect mon ami)
– Ouloulouloulou la bitch sa race !!! Comment elle t’a mis le zbeul (Mon dieu, quelle vilaine personne à avoir tenté de te nuire)
– Nan mais j’m’en bats lec frère. J’vais lui mettre une grosse disquette elle va pas comprendre. Elle s’est trop pris pour une peufra la tchoin. Et ben tu sais quoi magw’l. Elle kiffe faire des selfies ? Ça tombe bien j’ai tous ses nudes où on la voit à walpé. Elle va tourner, elle a pas encore compris comment. Elle va plus pécho la gadgie (Très sincèrement si tu veux mon avis je m’en fiche. J’ai déjà élaboré un plan pour me venger, et elle risque d’être très surprise. Je pense qu’elle a une image d’elle-même très au dessus de la réalité. Mais ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que son narcissisme va la perdre. J’ai mis la main sur toutes les photos de nu qu’elle a fait d’elle-même, et je vais faire en sorte que celles-ci puissent être vues par le plus grand nombre. Après cela, crois-moi, son image va en prendre un coup et je peux t’assurer qu’aucun homme ne se risquera à s’approcher d’elle)
– Psartek, le beau gosse. Fais belek quand même frérot. Prends pas la trop la confiance, elle va avoir grave le seum (Tu forces mon admiration. Tu ne te démontes pas. Par contre si j’étais toi, je resterais sur mes gardes car tout cela risque de beaucoup l’énerver et je ne serais pas étonné qu’elle tente de se venger à son tour)

A lire aussi : Elisabeth Lévy: « Sa Majesté des mioches »

– Psssshhh, ça va passer crème. T’as oublié c’est qui le patron ou quoi ? On est bien laaaa. J’vais m’enjailler de ouf tu vas voir. (Ne te fais pas de souci, et n’ai aucun doute, tout va bien se passer. Aurais-tu oublié ma grande expérience en la matière ? Ça va être tellement jouissif)

Ca passe crème

– Starfallah elle va pas goleri la meuf (Mon Dieu, cette fille risque vraiment de passer un très mauvais quart d’heure)
– Chui pas un Bambi ! Chui un putain de badass. Mais y’a qu’à toi que je peux raconter ça. T’es la mifa. Je sais que tu vas pas faire ton poucave. (Je ne suis pas du genre à ne pas me faire respecter. Je suis un homme, un vrai. Cependant il n’y a qu’à toi que je peux raconter tout cela. Tu es comme ma famille, et je sais que tu ne me trahiras pas)
– Sa mère la pute. Tu sais que chui pas une balance gros ! (Effectivement, tu sais très bien que j’ai un code d’honneur et que tu peux me faire confiance)

Je n’ai pas pu entendre la suite malheureusement, car mes 2 protagonistes sont descendus de la rame de métro. Je suis resté quelques instants à relire et à tenter de déchiffrer mes notes en essayant de comprendre ce qui venait de se passer. Ni Google Trad ni Reverso n’ont fait le boulot. Il a fallu que j’aille chercher l’info auprès de contacts introduits dans le milieu…

A lire aussi : En fait, il faudrait arrêter de dire « du coup »

Hier soir, j’ai donc demandé à mon fils de relire mon texte pour vérifier que je n’avais pas fait de fautes.

Il a corrigé quelques trucs, et m’a dit:

– Tu vas partager ça où ?
– Eh bien, sur Causeur. Pourquoi ?
– Nan ça va, ça passe crème. Tu t’affiches pas trop. C’est un peu ghetto, mais ils vont kiffer les autres darons.

Lire la suite