Grande victoire politique du progressisme ! Depuis le 2 juillet, la fessée est interdite en France. Selon Elisabeth Lévy, de nos jours, le législateur et le code civil ne se contentent plus des interdictions. Ils prétendent rééduquer… Sommés d’être bienveillants, les géniteurs se font en outre pourrir la vie par des mioches – à l’image de Greta Thunberg – encouragés à leur rappeler leurs devoirs « écologiques »! 


L’une des marques du progressisme d’État en vogue de par chez nous, c’est qu’il est pris, à intervalles réguliers, d’une pulsion de rééducation qui le pousse à se mêler de tout, y compris de nos fesses. Ainsi, après la «  révolution #metoo  », nombre d’institutions publiques et privées ont édicté des règlements, et même organisé des stages pour expliquer aux hommes comment ils devaient parler aux dames.

A lire : Un homme qui fait un compliment déplacé n’est pas un porc

Il est une cause encore plus sacrée, si c’est possible, que celle des femmes, c’e

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Été 2019 - Causeur #70

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite