Home Culture Placido Domingo, c’est pas l’Amérique


Placido Domingo, c’est pas l’Amérique

Attention aux fausses notes !

Placido Domingo, c’est pas l’Amérique
(©) Soleil

Plus que le critique, le comédien, le musicien et le danseur, c’est l’ouvreuse qui passe sa vie dans les salles de spectacle. Laissons donc sa petite lampe éclairer notre lanterne !


Jusque-là tout allait bien. Le 13 août, l’agence new-yorkaise Associated Press, qui avait eu la peau du chef d’orchestre suisse Charles Dutoit il y a trois ans, balance un nouveau porc : la superstar Placido Domingo. On s’en serait douté. Latin lover des plateaux, l’hidalgo n’a jamais eu la main molle. Une tranche de vie, l’animal. Œil grand ouvert, le reste aussi. Tout le peuple lyrique avait son potin. Et, forcément, ses victimes.

L’Associated Press en a trouvé neuf. Une danseuse, huit chanteuses. Pour balancer, ça balance. « Il m’attendait en coulisse. » « Patricia, tu dois vraiment rentrer chez toi ce soir ? » « Il a commencé à m’étreindre, à m’embrasser. » « Dès qu’on avait tourné les talons, on se demandait : est-ce que je viens de ruiner ma carrière ? » Sans trace, sans preuve, évidemment sans donner une fois la parole au harceleur.

Qui se défend à peine. En gros : un séducteur, ça séduit. J’aime les femmes, je ne le cache ni à elles ni aux autres. Dans sa réponse à l’Associated Press, le libertin bientôt octogénaire regrette que le rituel du mâle dominant ait pu « heurter ». Et d’observer mélancolique : « Les règles et usages auxquels nous sommes – et devons être – tenus aujourd’hui sont très différents de ce qu’ils étaient hier. » Ce n’est pas lui qui a changé. Ce sont nos mœurs. « Hypocrisie des nations », disait Balzac.

A lire aussi: Sandra Muller: une pétition soutient l’inventeuse de #BalanceTonPorc

Discours intolérable au #mitou transatlantique. L’orchestre de Philadelphie, dont il devait ouvrir la saison le 18 septembre, le remercie. Idem à l’Opéra de San Francisco. Celui de Los Angeles, que Domingo dirige depuis 2003, ouvre une enquête. Mais l’affaire ne tourne pas comme prévu. Pas de tribunal après le journal. Au contraire, une armée de divas se lève pour laver l’honneur du polisson. Les jeunes Olga Peretyatko et Sonya Yoncheva chantent ses vertus en chœur avec les doyennes Berganza et Urmana. Sur les réseaux qu’on dit sociaux, la vedette Anna Netrebko se dit « heureuse de retourner au Metropolitan Opera en septembre pour chanter l’un de mes rôles favoris – Lady Macbeth – et partager la scène avec le fantastique Placido Domingo. » Le 25 août, avant d’avoir ouvert la bouche, le (désormais) baryton reçoit au Festival de Salzbourg une ovation interminable.

L’indulgence européenne trouvera-t-elle un écho sur l’autre rive ? Contre toute attente, on dirait que oui. Peter Gelb, patron du Metropolitan Opera, qui a le balai facile et s’est débarrassé d’illustres artistes pour moins que ça, ne raye pas le nom de Placido Domingo. Lequel répète donc le Macbeth de Verdi à New York. Par prudence, Mr Gelb convoque toute la maison après la générale du 21 septembre. « Comme il n’y a aucune preuve solide contre Mr Domingo, déclare le big boss à la sortie, le Met croit que la meilleure chose à faire est d’attendre le résultat des investigations en cours à Los Angeles et à la Guilde. » Le monstre en sursis chantera Macbeth.

Et patatras. Mercredi 25, quelques heures avant la première, la bête renonce. « Je considère que ma présence dans cette production de Macbeth pourrait occulter le travail de mes collègues. » En public, de son plein gré. En coulisse, avec les remerciements de la patrie reconnaissante. 51 saisons au Met, 875 spectacles, record absolu, et paf !, un mot, rideau. New York, c’est fini, pour toujours. Los Angeles aussi probablement. Et tout le territoire américain. Reste sa vieille Europe natale que #mitou n’a pas encore intégralement soumise. Jusqu’à nouvel ordre.

Mes rôles d'Opéra

Price: 24,90 €

24 used & new available from 1,98 €

Octobre 2019 - Causeur #72

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Creil 1989-2019: du déni à la soumission
Next article PMA: la nouvelle origine du monde

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération