Pour la mouvance décoloniale et indigéniste, l’argent public n’a pas d’odeur. Qu’il fait bon conspuer le « racisme d’Etat », alimenté par les subsides d’une France que l’on abomine !


Indigénisme ? Décolonialisme ? Il y a une dizaine d’années, en France, ces termes étaient connus seulement des spécialistes de l’Amérique latine. Progressivement, un courant d’opinion structuré s’est formé autour d’eux. Larguant les amarres avec la pensée originelle, centrée sur la place des Indiens dans le monde sud-américain, le décolonialisme hexagonal a développé des théories sur le racisme latent de la société française envers les Arabes et les Noirs, tout particulièrement lorsqu’ils sont musulmans. Le lecteur non averti qui se plonge dans les écrits indigénistes est très rapidement désorienté par des inversions de repères inattendues. L’antisémitisme n’a plus rien en commun avec le racisme. Défendre le port du voile pour les musulmanes devient progressiste. Idem pour la non-mixité homme-femme dans l’espace public qui, en certaines circonstances, contribuerait à l’égalité en libérant la parole des femmes.

Et ça marche. L’Union nationale des étudiants de France (UNEF), à laquelle ont adhéré à leur époque des personnalités aussi différentes que Jean-Marie Le Pen, le futur cardinal Lustiger et Jean-Marie Cambadélis, pratique depuis au moins un an les réunions non mixtes racisées. En clair, des femmes noires et arabes parlent entre elles. Idem à SUD Éducation 93, où une formation sur l’antiracisme comprenant un atelier non mixte racisé était organisée à l’automne dernier, avec le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et les compagnons de route des Indigènes de la République… « Inconstitutionnel et inacceptable », avait tweeté le ministre de l

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mars 2018 – #55

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite