Conflans-Sainte-Honorine peut-il annoncer l’équivalent de la tragédie de Philippeville?


En août 1955, l’insurrection du FLN s’essoufflait et l’organisation indépendantiste redoutait que les avances faites par Jacques Soustelle, le gouverneur général de l’Algérie, ne rencontrent des échos favorables chez les insurgés. La direction du FLN décida alors de dresser un mur de sang entre pieds-noirs et musulmans.

A lire aussi, Ingrid Riocreux: Après l’effroi, la France craint que Samuel Paty soit mort pour rien

Plusieurs milliers de paysans munis d’armes blanches et encadrés par des moudjahidin armés de fusils attaquèrent des villages dans la région de Philippeville et égorgèrent des Européens et des notables pro-français. Les conditions des meurtres furent horribles, on fracassa le crâne d’enfants contre des murs, des femmes furent violées avant d’être coupées en morceaux. On tua un gamin devant sa mère et on replaça le petit cadavre dans le ventre de celle-ci après l’avoir éventrée. En représailles, des milices pieds noirs aidées par des unités spéciales de parachutistes et de légionnaires commirent des représailles atroces en exécutant entre 1500 et 3500 musulmans de plus de 14 ans. L’armée et le croiseur Montcalm bombardèrent les zones musulmanes suivant la doctrine de la responsabilité collective, en vigueur alors dans la doctrine coloniale. Ces massacres aveugles et injustifiables focalisèrent l’attention internationale sur le drame de l’Algérie. Le piège du FLN avait fonctionné : aucune paix de compromis n’était désormais possible, tant la haine était forte des deux côtés et les seules solutions étaient l’abandon de l’Algérie ou sa partition.

L’autre radicalisation

La décapitation de Samuel Paty peut rappeler les massacres de Philippeville. D’un côté, une partie des Français, révulsée par cette exécution sauvage, envisage des solutions extrêmes. Jamais les appels pour l’expulsion des musulmans n’ont été aussi nombreux sur les réseaux sociaux. La haine a fait un bond spectaculaire et le slogan « vous n’aurez pas ma haine » semble mièvre et dépassé.

A lire aussi: Camélia Jordana: l’esprit FLN mais… en 2020

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite