La presse française s’autocongratule d’être si courageuse. Et se pense merveilleusement indépendante…


L’Algérie est en colère contre M6 et elle l’a fait savoir il y a quelques jours en retirant à la chaîne l’autorisation d’opérer sur son territoire. Une décision symbolique plus que pratique à l’ère de l’internet et du satellite qui échappent à la juridiction des autorités nationales… On ne peut pas brouiller M6 ou l’empêcher d’atteindre le public algérien qui se débrouillera toujours pour la regarder s’il en a envie.

L’énervement des autorités algériennes a un nom : Enquête Exclusive, le programme d’investigation qui a consacré un numéro à l’immense mécontentement de la jeunesse algérienne. Les doléances sont les mêmes qu’il y a vingt ans et seront probablement les mêmes dans vingt ou trente ans : chômage de masse, désespoir et répression.

La presse algérienne a des circonstances atténuantes

Pour autant, il ne faudrait pas en conclure que la censure a élu domicile au sud et que la liberté s’est réfugiée au nord. Jamais en effet, la distance n’a été aussi dérisoire entre Marseille et Alger, Toulouse et Tanger, Paris et Tunis. La France se tiers-mondise à grande vitesse et la profession journalistique en est un triste reflet, elle qui a perdu le semblant de liberté qui la caractérisait encore au début du siècle, elle qui a renoncé à la pluralité des opinions pour devenir le porte-voix des oligarchies qui font et défont les carrières politiques. La presse française diffuse la propagande, aimable, souriante et irrévérente, dictée par les lobbies qui ne veulent plus entendre parler de la cause du peuple et encore moins de sa souveraineté. Du Monde au Figaro en passant bien sûr par BFM TV ou France Inter, c’est la même lecture du réel : ouvrez les frontières, aimez l’étranger plus que vous-mêmes, démolissez le patriarcat car l’homme est mal, détestez-vous pa

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite