Home Société Alertez les bébés!

Alertez les bébés!

La démographie occidentale en chute libre

Alertez les bébés!
Image d'illustration Pixabay

L’une des qualités de la science-fiction est de présenter comme fiction ce qui quelques décennies plus tard sera la réalité. Jules Verne rêvait de sous-marins et de fusées, George Orwell de contrôle généralisé par un État tout-puissant, et Brian Aldiss, en 1964, dans Barbe-grise, décrivait un monde où, cinquante ans après une guerre bactériologique, on ne fait plus de bébés — et où le plus jeune habitant de la planète a par conséquent une cinquantaine d’années.


Nous y sommes presque. Le taux de fécondité dans le monde occidental s’effondre à une vitesse stupéfiante. Dans le Figaro, il y a quelques jours, l’historien Pierre Vermeren expliquait fort bien « l’hiver démographique » vers lequel nous nous acheminons très vite : d’ici une quarantaine d’années, la population européenne « sera passée de 743 millions d’habitants à près de 500 millions » — et ce dernier chiffre se situe dans le haut de la fourchette. La France de 2060 comptera 50 millions d’habitants. Rappelez-vous, c’est le chiffre qu’avançait Jacques Dutronc en 1966 dans « Et moi et moi et moi » :

« Cinquante millions de gens imparfaits
Et moi, et moi, et moi… »

À lire aussi : Marion Maréchal: “Le combat pour la France pourrait être perdu à cause de la démographie”

C’était l’époque où Michel Debré, dont nous nous moquions fort, nous qui découvrions alors la pilule et la joie de dissocier sexualité et reproduction, rêvait d’une France de 100 millions de Français.

Le baby-boom, c’est fini

La comparaison s’arrête là : les 50 millions de 1966 étaient des Français qui applaudissaient les yéyés, ceux de 2060 seront majoritairement des immigrés qui salueront les héritiers de Youssoupha, le chantre de la négritude et de l’équipe de France de football : les petits-enfants de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour ont intérêt à serrer les fesses. La génération du baby-boom aura disparu depuis vilaine lurette. Ne resteront, pour payer les retraites des barbes grises du futur, que les jeunes issus de l’immigration africaine et proche-orientale.

Que Boumediène ait dit ou non que l’Algérie gagnerait la guerre, à long terme, « avec le ventre de ses femmes », importe peu : c’est la réalité que l’on constate chaque jour

Et le déclin démographique risque d’aller bien plus vite. Régis Arnaud, commentant ce qui arrive aujourd’hui au Japon, dans le contexte épidémique mondial, note que les statisticiens nippons plongent dans un désespoir profond : le nombre de naissances dans l’archipel, cette année, flirtera avec le chiffre prévu pour 2030, avec un taux de fertilité de 1,36 enfant par femme. En cause, là-bas, l’effondrement des mariages, lié au Covid, et le fait que le Japon lie traditionnellement hymen et reproduction (il n’y a que 2,3% de naissances hors mariage, contre 60% en France). Bref, les démographes nippons ne sont pas à la noce…

En cause, parallèlement au report de la conjugalité, une baisse très significative du désir (plus de la moitié des mâles japonais n’ont de rapports sexuels qu’une fois par mois) et de la fertilité — ce qu’on explique mal, dans un pays où la contraception n’est pratiquée que par 40% des femmes.

La France sur les pas du Japon?

Faites-vous mieux, messieurs-dames ? En France, la natalité a baissé de 12,5% en 11 ans. Que Boumediène ait dit ou non que l’Algérie gagnerait la guerre, à long terme, « avec le ventre de ses femmes », importe peu : c’est la réalité que l’on constate chaque jour, en regardant un peu attentivement qui pousse les voitures d’enfants croisées sur les boulevards.

À lire aussi : L’immigration au secours de la démographie européenne selon Jean-Paul Delevoye

Il y a quatre ans, l’économiste Charles Gave, dans les colonnes de Causeur, mettait en garde contre le « suicide démographique européen ». Il remarquait alors que « pour la première fois dans l’histoire la quasi-totalité des dirigeants européens n’ont pas d’enfants. Madame Merkel, Madame May, Monsieur Macron, les premiers ministres Italien, Suédois, Néerlandais, Luxembourgeois, Irlandais… aucun n’a d’enfants. Seuls le Belge Charles Michel et l’Espagnol Mariano Rajoy en ont deux chacun. » Ces gens-là se soucient peu d’augmenter le nombre de crèches (de quoi ?) ou les allocations premier enfant (qui ça ?). Il remarquait aussi que « en Italie ou en Grèce, 100 grands-parents ont en moyenne 42 petits-enfants, offrant ainsi l’exemple même d’une pyramide démographique inversée reposant non pas sur la base mais sur la pointe. Et tout le monde sait que si l’on met une pyramide sur la pointe, elle a une fâcheuse tendance à se casser la figure. »

Faites des bébés !

Quant aux rejetons qui subsistent… Je laisse chacun imaginer quels emplois occuperont les bacheliers de 2020 et de 2021, et leurs prédécesseurs de la « génération Z », formés par un système éducatif en faillite. Ils seront ubérisés jusqu’au trognon, et s’ils croient échapper à l’emploi instable, ils se mettent le doigt dans l’oculus jusqu’au cubitus.

Sans compter qu’un très grand nombre de ces jeunes sont musulmans : c’est moins d’un Grand Remplacement qu’il faut parler que d’un Grand Basculement. Les ajouts extérieurs sont finalement peu de chose — surtout si on les compare à ce qui se passe en Allemagne, où depuis longtemps Angela Merkel, qui s’est elle-même dispensée de se reproduire, a décidé de compenser la faiblesse génétique des Teutons par une importation massive d’immigrés. C’est de l’intérieur que la décomposition / recomposition de la population française s’accélère.

À lire aussi : Réforme des retraites: et la démographie française?

Alors, aimables lecteurs des deux sexes, à vous de vous prendre en main, si je puis dire. Faites des bébés, renoncez pour un temps à la sodomie et à l’éjaculation faciale (la diffusion du modèle pornographique est un élément non négligeable dans le rétrécissement de l’essor démographique), sinon demain, la France ne sera plus occupée que par des populations métisses — au mieux — qui feront sans doute la joie de Mélenchon mais se soucieront prioritairement du bien-être de ceux qui les ont engendrées. Et pas de vos retraites.

Barbe-Grise

Price: 2,94 €

7 used & new available from

1984

Price: 8,60 €

23 used & new available from 4,72 €

De la Terre à la Lune: Edition Collector - Jules Verne

Price: 9,99 €

2 used & new available from 9,99 €

Autour de la lune: Edition Collector - Jules Verne

Price: 9,99 €

2 used & new available from 9,99 €

L'impasse de la métropolisation

Price: 11,00 €

7 used & new available from 11,00 €

On a cassé la République: 150 ans d'histoire de la nation

Price: 19,90 €

11 used & new available from 16,40 €

La France qui déclasse : Les gilets jaunes, une jacquerie au XXIe siècle

Price: 16,90 €

16 used & new available from 12,52 €

Des lions menés par des ânes

Price: 12,66 €

1 used & new available from 12,66 €

L'État est mort vive l'état

Price: 12,66 €

1 used & new available from 12,66 €

C'est une révolte? Non, Sire, c'est une révolution

Price: 13,36 €

1 used & new available from 13,36 €

Libéral mais non coupable

Price: 12,66 €

2 used & new available from 8,67 €

Sire, surtout ne faites rien ! Vous nous avez assez aidés

Price: 25,17 €

7 used & new available from


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Sardou le magnifique
Next article Le testament poétique de Philippe Jaccottet
Normalien et agrégé de lettres, Jean-Paul Brighelli a parcouru l'essentiel du paysage éducatif français, du collège à l'université. Il anime le blog "Bonnet d'âne" hébergé par Causeur.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération