En vue des élections libres à l’Est du pays, le premier ministre ukrainien a tenté d’amadouer l’opposition. Une sortie médiatique pas franchement réussie.


L’Ukraine vit un nouveau Maïdan. Depuis le 2 octobre, des milliers de manifestants ont repris la fameuse place de Kiev aux cris de « Non à la capitulation ! » Sur l’ancien épicentre de la révolution or

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Novembre 2019 - Causeur #73

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite