Les tracteurs sont de sortie lorsqu’un couple anichois se voit reprocher l’odeur et le bruit d’une porcherie. Les néoruraux sabotent toujours plus le fantasme vert d’ « élevage urbain ».


 

Après l’affaire du coq trop bruyant, le cochon puant. Le 26 novembre, le tribunal de Douai a condamné Nathalie et Romaric Delval, éleveurs dans la petite ville d’Aniche (Nord), à payer 58 700 euros à leurs voisins. En cause ? Leurs cochons grouinent un peu fort et émettent des odeurs douteuses, autrement dit des « nuisances sonores et olfactives ». Le couple avait déjà été condamné en 2017 à déplacer sa porcherie dans les quatre mois, avec une astreinte de 200 euros par jour de retard. Ce qu’ils ont fait, construisant un nouveau bâtiment pour 100 000 euros, mais en dépassant largement le délai. Résultat : comme le titre La Voix du Nord, leurs cochons les ont mis sur la paille.

Cependant, les agriculteurs d’Aniche ont pris fait et cause pour les Delval : une manifestation de soutien, qui a eu un certain écho médiatique, a vu défiler 115 tracteurs dans le centre-ville de Douai. Bingo ! La cagnotte Leet

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Janvier 2020 - Causeur #75

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite