Vous ne savez toujours pas quoi offrir à Noël? Glissez un livre sous le sapin. Thomas Morales vous aide à le choisir… 


Le livre le plus jet-set (s’accompagne d’une bouteille de Bollinger R.D. 2002)

Les Sœurs Livanos de Stéphanie des Horts (Albin Michel).

Le livre pour les bons élèves (nostalgiques du Gaffiot)

Les Bucoliques de Virgile, traduites en vers français par Marcel Pagnol (Éditions de Fallois).

Le livre pour les mauvais élèves (Inclusif No pasarán !) 

Le petit bon usage de la langue française de Cédrick Fairon et Anne-Catherine Simon d’après l’œuvre de Maurice Grevisse.

Le livre plus drôle que Donald Trump

Donald’s Happiest Adventures Disney: À la recherche du bonheur – Lewis Trondheim (scénario) – Keramidas (dessin) – Brigitte Findakly (couleurs) – Glénat.

Le livre pour les gilets jaunes (qui broient du noir)

Aston Martin, élégance et puissance – Glénat & EVO.

Le livre pour les garçons nés dans les années 70 (et qui n’en sont toujours pas sortis)

Big Jim, un monde d’aventures de Pascal Pinteau – Éditions Bragelonne.

Le livre pour les filles nées dans les années 70 (et qui n’en sont toujours pas sorties) 

Nico The End de James Young traduit par Charles Villalon – Éditions Séguier.

Le livre pour les papas qui aiment la chose

Lui – Années érotiques de Philippe Roure – Éditions Gründ.

Le livre pour les mamans qui aiment la chose

Auletris d’Anaïs Nin – Éditions Finitude.

Le livre pour un itinéraire mémoriel sans couacs

Derrière l’abattoir de Albert-Jean – introduction d’Éric Dussert – couverture de Sem – Editions de L’Arbre Vengeur – Collection L’Alambic.

Le livre pour les coups de blues devant la feuille blanche

Pluie à Rethel de Jean-Claude Pirotte – Préface de Jean-Paul Chabrier – La Table Ronde – petite vermillon.

Le livre pour l’esprit de famille (tous derrière Babar !)

La splendeur des Brunhoff de Yseult Williams – Éditions Fayard.

Le livre pour les fans des deux Jacqueline (Huet et Caurat)

Speakerines, une histoire de femmes à la télévision d’Olivier Minne – Éditions du Rocher.

Le livre pour s’amuser à un réveillon sans cotillons

Cent bonnes raisons pour me suicider tout de suite suivi de Douze possibilités d’échapper à Noël – Poche – de Roland Topor – Nouvelles Éditions Wombat.

Le livre pour les déçus de la COP21 et les sceptiques de la COP24 (garantie sans OGM)

Au cœur des grandes solitudes de James Oliver Curwood – Éditions L’Éveilleur.

Le livre pour les amants de la Cinémathèque

Brune platine de Séverine Danflous – Éditions Marest.

Le livre d’une scoumoune annoncée

Tu crèveras comme les autres de Denis Cheynet – Préface de Patrice Jean – Éditions rue fromentin.

Lire la suite