Home Culture Et si c’était lui ?


Et si c’était lui ?

Le vainqueur de la présidentielle est…

Et si c’était lui ?
Joseph Macé-Scaron © Hannah Assouline

Dans La Surprise du chef (L’Observatoire, 2021), Joseph Macé-Scaron relate une campagne présidentielle aux rebondissements vraisemblables jusqu’à l’élection d’un chef de l’État inattendu. Toute ressemblance avec des personnages réels n’est absolument pas fortuite.


À une époque pas si lointaine, la fiction politique à clefs était une lecture de plage idéale. Cherchant les vrais personnages derrière les pseudonymes, le lecteur se creusait un peu les méninges, tout en lisant de délassantes vacheries sur les uns et les autres. Dans ce registre, La Surprise du chef tient tout à fait ses promesses. Le narrateur, Benjamin Strada, croise une Marie-France Garaud plus rigide que nature, l’avocat-député Camille Mollard, « cousin péteur de la droite », et un président du Sénat au profil de « bon gros notable de province, nez bulbeux et bajoues rosacées ». Sans oublier une Sarah Berg rédactrice en chef de Boudoir, copie conforme d’Élisabeth Lévy.

David Lisnard, 2020 © Laurent VU/SIPA Numéro de reportage : 00985223_000090

À lire aussi : Le coming-out libéral de Joseph Macé-Scaron

Alors que la présidentielle approche, Benjamin est sollicité pour devenir la plume d’un candidat hors système. Il s’agit du général Philippe Beaupréau de Montjois, mâchoire carrée, vieille famille catholique, certifié bullet-proof Bosnie-Afghanistan. Son frère Charles est un « vicomte perché et un entrepreneur culturel ». Benjamin accepte, moitié pour les 30 000 euros, moitié pour échapper au carcan de traditions du milieu gay-festif, incarné dans le roman par une hilarante dinde body-buildée, Ugo. Les nuits en club et l’été en Floride ennuient Benjamin. Pourquoi pas Montjois ?

Du reste, les chances du général ne sont pas nulles. Les « contre-performances à répétition » de la présidente du Rassemblement national (qui est expédiée en une phrase) ouvrent un boulevard sur la droite. Les Républicains sont prêts à se ranger derrière lui. La gauche se cherche et le président Macron multiplie les erreurs de casting : Ugo, l’ex-fan de Madonna et de yagli gures (la lutte à l’huile turque), l’homme qui « a vu plus de bites dans sa (courte) vie que les urinoirs de la gare Saint-Lazare », a été recruté comme conseiller en communication par l’Élysée. Sibeth Ndiaye et Benalla ont ouvert le champ des possibles, concède Benjamin.

Attention, spoiler

Une vingtaine de courts chapitres ont passé entre bonne humeur et douce mélancolie et La Surprise du chef semble n’en contenir aucune, quand Joseph Macé-Scaron opère un virage sur l’aile. L’Algérie sombre dans le chaos. La Nouvelle-Calédonie obtient son indépendance et décide de chasser les Caldoches, qui s’exilent en métropole, tels des pieds-noirs du XXIe siècle. Le général de Montjoi, quant à lui, se fait cogner par les CRS en manifestation à Lyon et échappe de justesse à un (pseudo ?) attentat au Liban. Sa cote de popularité bondit, mais il décide contre toute attente de se retirer, pour déminer une sombre affaire de mœurs. C’est sur ce fond troublé que surgit la météorite. Maire de Théoule, Alpes-Maritimes, « l’hyperactif et marathonien Emery Blanc », « physique agréable agrémenté d’un sourire vorace », est le seul élu venu accueillir les Caldoches en exil à l’aéroport de Nice. Il gagne en notoriété et devient président, au terme d’une campagne éclair.

Alexandre Benalla et Emmanuel Macron à bicyclette au Touquet, juin 2017. SIPA. 00811449_000030

À lire aussi, David Angevin : David Lisnard: la culture sauvera les Français

Dans la réalité, les regards se tournent évidemment vers David Lisnard, maire de Cannes, record personnel en moins de trois heures au 42,195 km. Voilà la surprise : un élu local n’ayant jamais affiché d’ambitions nationales pourrait devenir président. Peut-être David Lisnard, peut-être un autre. Après tout, pourquoi pas ? À méditer en bronzant à Cannes.

Joseph Macé-Scaron, La Surprise du chef, L’Observatoire, mai 2021.

La surprise du chef

Price: 19,00 €

14 used & new available from 9,50 €

Été 2021 – Causeur #92

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Qu’ils crèvent!
Next article Vivre libre?
Journaliste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération