Home Culture L’intégrale des films de Maurice Pialat ressort en salles


L’intégrale des films de Maurice Pialat ressort en salles

Cycle 1 le 7 juillet 2021, cycle 2 le 4 août

L’intégrale des films de Maurice Pialat ressort en salles
Maurice Pialat © Leemage

Les salles de cinéma ont retrouvé toutes leurs capacités et les films sortiront en cascade durant tout l’été. Quoi de neuf alors ? Pialat encore et toujours, dans des versions restaurées.


Il est toujours bon de découvrir et de redécouvrir les dix films que Maurice Pialat, la grande gueule du cinéma français, a réalisés de 1968 à 1995. Une carrière commencée tardivement à l’âge de 43 ans avec “L’Enfance nue”. Suivront “Nous ne vieillirons pas ensemble”, “La Gueule ouverte”, “Passe ton bac d’abord”, “Loulou”, “À nos amours”, “Police”, “Sous le soleil de Satan”, “Van Gogh” et “Le Garçu”. À quoi il faut ajouter la série télévisée “La Maison des bois”, chef-d’œuvre télévisuel malheureusement absent de cette rétrospective purement cinématographique.

Affiche de l’intégrale de Maurice Pialat © Leemage

À lire aussi, du même auteur : “The Last Hillbilly”, un film documentaire épicé

On reste frappé par l’incandescence du cinéma de Pialat, qu’il adapte génialement Bernanos, scrute les soubresauts d’un couple en train d’exploser, capte les derniers moments de Van Gogh ou fasse naître Sandrine Bonnaire au cinéma à travers un incroyable personnage de jeune fille en fleur vénéneuse et angélique. Misanthrope radical, Pialat filmait magistralement les disputes, les colères, mais savait tout autant prendre le temps de filmer l’insondable détresse dans les yeux du flic qu’incarne Depardieu dans “Police”. À chaque fois, à chaque film, la force de Pialat s’impose à l’arraché : c’est lui le maître du jeu et ses spectateurs n’ont qu’à bien se tenir car leurs petites certitudes peuvent valser au détour d’une scène sans qu’ils s’y attendent. Avec Pialat, chaque film est un match de boxe à l’issue incertaine.

7 JUILLET – CYCLE 1
L’Enfance nue
Nous ne vieillirons pas ensemble
La Gueule ouverte
Passe ton bac d’abord
Loulou

4 AOÛT – CYCLE 2
À nos amours
Police
Sous le soleil de Satan
Le Garçu

Été 2021 – Causeur #92

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Jean-Marie Le Pen s’est-il dédiabolisé trop tard?
Next article Théo, mort sur le front de la téléphonie mobile
Critique de cinéma. Il propose la rubrique "Tant qu'il y aura des films" chaque mois, dans le magazine

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération