De façon cocasse, le Saoudien Ben Salmane et le Chinois Xi Jinping se sont renvoyés l’ascenseur dans deux dossiers diplomatiques sensibles…


Au ban des nations depuis l’assassinat commandité de Jamal Khashoggi en octobre dernier, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane bénéficie néanmoins de l’appui de la Chine. Peu regardant sur les droits de l’homme en général et la liberté de la presse en particulier, Pékin s’était bien gardé de commenter la disparition du journaliste au consulat saoudien d’Istanbul. Reçu l’hiver dernier en visite officielle par le président Xi Jinping, Ben Salmane a renvoyé l’ascenseur au dictateur chinois en bénissant la sinisation forcée des populations musulmanes et Ouïghours turcophones du Xinjiang. « La Chine a le droit de prendre des mesures anti

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Septembre 2018 - Causeur #60

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite