Home Édition Abonné Belgique: transgenres… au berceau


Belgique: transgenres… au berceau

Il n'est jamais trop tôt pour s'embrouiller entre le sexe et le genre...

Belgique: transgenres… au berceau
D.R.

En Belgique, deux associations proposent des guides destinés à plusieurs tranches d’âge d’enfants, pour éveiller à leur sexualité et… à la théorie du genre. Ces documents seront distribués dans toutes les écoles de la Belgique francophone.


En matière de théorie du genre, le système éducatif belge est à la pointe, grâce à un guide d’Éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS), qui vise à donner aux enfants « une information fiable, impartiale et exhaustive », développer leur esprit critique et les aider à « construire leur identité ».

D.R

Le document, destiné à être distribué aux enseignants en Belgique francophone, a été rédigé par la Fédération laïque des centres de planning familial et O’YES (Organization for Youth Education & Sexuality), une association qui cherche à sensibiliser les jeunes à la « santé sexuelle ». Selon le ministère de l’Enseignement, le document n’est pas encore finalisé, mais il est disponible sur un site dédié à l’éducation sexuelle et le sens général du projet est évident. Rédigé inévitablement en écriture inclusive, le programme est divisé en quatre parties : 5-8 ans, 9-11 ans, 12-14 ans et 15-18 ans.

A lire aussi: Enfants transgenres – l’avis d’une psychothérapeute

Pour les enfants de 5 à 8 ans, les notions de stéréotype et d’identité de genre apparaissent, distinctement du sexe biologique. Que faut-il donc leur apprendre ? « Prendre conscience que son identité de genre peut être identique ou différente, se rapprocher, s’éloigner, correspondre, ne pas correspondre, différer, osciller de celle assignée à la naissance. » Une note en petite police conseille d’aborder « en parallèle » le développement du corps humain. Après avoir défini leur genre, les enfants de 9-11 ans en apprendront sur les « identités de genre » et « l’importance de l’autodétermination ». Ainsi, les « cisgenres », « transgenres », les « non-binaires » et « agenres » font leur apparition. Dans la catégorie « Savoir-Être », il est question de « reconnaître que les partages de sextos et/ou de nudes peuvent être excitants et être source de plaisir ». Rappelons qu’il s’agit toujours de la catégorie « 9-11 ans ».

Quelle que soit la version finale du guide, il est clair que la pression des ONG pour détruire les catégories traditionnelles du genre ne se relâche pas.

Janvier 2023 – Causeur #108

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Un peu de tenue!
Next article Émeutes à Brasilia: un cadeau du ciel pour Lula?

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération