Ancien président de Médecins sans frontières, spécialiste de l’action humanitaire, Rony Brauman est aujourd’hui professeur à Sciences Po Paris.

Propos recueillis par Elisabeth Lévy, Gil Mihaely et Daoud Boughezala

Causeur. Qu’avez-vous pensé de l’interdiction du spectacle de Dieudonné, « Le Mur », par le Conseil d’Etat ?

Rony Brauman. Je suis contre. Cette décision a été prise dans les pires conditions : elle ne peut que susciter le soupçon et le ressentiment.

Faut-il en conclure que, pour avoir la paix sociale, notre société divisée doit ignorer les outrances et les propos intolérables ?

Non, il faut débattre, discuter, réfuter. En cas de propos incitatifs à l’antisémitisme ou à la haine raciale, il faut bien entendu engager des poursuites judiciaires, mais rétrospectivement et non pas préventivement.

*Photo : Hannah.

Lire la suite