Home Politique Pour Raquel Garrido, l’automne est bien là


Pour Raquel Garrido, l’automne est bien là

Peut-on se "réconcilier avec les terroristes" comme le souhaite cette Insoumise qui déborde d'amour?

Pour Raquel Garrido, l’automne est bien là
Raquel Garrido débat avec la journaliste Judith Waintraub, le 14 novembre 2021 Image: capture d'écran BFMTV

Les propos de l’ancienne porte-parole de La France Insoumise sur BFMTV démontrent une fois de plus le déclin politique et moral du parti de Jean-Luc Mélenchon. L’arrière-saison est bien là.


En cette mi-novembre, l’attention médiatique est partagée. Six ans après, on commémore les attentats du 13 novembre 2015 (130 morts) ; on couvre simultanément le procès de ces attentats, toujours en cours. Enfin, Éric Zemmour, candidat putatif à l’élection présidentielle de 2022, obnubile bon nombre de médias, qu’ils soient critiques ou laudatifs.

Cité au procès comme témoin le 10 novembre, l’ancien président de la République François Hollande déclare : “Nous savions qu’il y avait des opérations qui se préparaient, des individus qui se mêlaient aux flux de réfugiés, des chefs en Syrie. Nous savions tout cela.” Une occasion en or pour Zemmour, qui attaque frontalement deux jours plus tard : “L’ancien président de la République a dit lui-même qu’il savait que des terroristes seraient infiltrés parmi les migrants et il n’a pas arrêté le flot des migrants (…). Donc François Hollande n’a pas protégé les Français et a pris une décision criminelle de laisser les frontières ouvertes.”

Des propos surprenants…

Invitée sur BFMTV le 14 novembre, Raquel Garrido critique les accusations de Zemmour et tient des propos surprenants : “C’est […] indécent. On est quand même dans un processus judiciaire, un processus de réparation, qui est une modalité pacifique dans une civilisation, bin, civilisée” (sic).

A lire aussi, Aurélien Marq: Zemmour au Bataclan: le bon et le mauvais recueillement

Pour l’ancienne avocate de Jean-Luc Mélenchon, les familles des victimes “ont fait des efforts incommensurables pour participer au procès, pour trouver en eux la force […] de trouver le chemin vers la réconciliation, y compris avec les terroristes eux-mêmes, et les personnes qui sont poursuivies”.

On aimerait entendre sur ce point les familles des victimes elles-mêmes.

… issus d’un humanisme chrétien dévoyé

Les observateurs de la vie politique française ne seront pas surpris par de telles déclarations de la part d’une personne évoluant dans le sillage de Mélenchon. Tentés de voir dans les électeurs musulmans le nouveau prolétariat exploité par la laïcité à la française, LFI et ses affidés n’hésitent pas à effectuer des déclarations choquantes, mélange de cynisme clientéliste et d’humanisme chrétien dévoyé. Difficile de croire aux propos de Mélenchon affirmant que son parti “n’est pas islamo-gauchiste”, lui qui joue régulièrement sur la victimisation des musulmans.

A lire aussi, Didier Desrimais: Bonne perdante, Sandrine Rousseau se met au service de Yannick Jadot (sur Twitter)

Les commentaires de Raquel Garrido sont en fait le simple reflet d’un courant d’idées paternaliste et idéaliste, dans lequel la réconciliation avec son prochain est un objectif naturellement partagé par tous, la France comme ceux qui s’en proclament les ennemis. Selon elle, la justice n’a pas pour but de rendre la justice mais de “réparer” de façon “pacifique”. Et Mme Garrido est persuadée que le monde entier a la même de grille de lecture qu’elle : “Faites l’amour, pas la guerre” !

C’est l’automne !

Finalement, cette polémique nous a donné à voir un paysage classique d’arrière-saison : Jean-Luc Mélenchon est l’herbe envahissante qui empêche les jeunes pousses LFI de grandir ; Éric Zemmour est le chêne jaunissant solidement enraciné dans ses convictions tranchées ; enfin, Raquel Garrido démontre une fois de plus que l’automne est bel et bien la saison de la chute des glands.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article La Pologne bâtit le mur du çon
Next article Pour dénigrer le Congrès LR, tout est permis
Enseignant à l’École de Guerre Économique, Louis Favrot a créé et anime le blog « Libres Paroles ». Il y décrypte des contenus médiatiques et s’intéresse particulièrement à la guerre informationnelle et à la lutte des idées dans l’espace médiatique.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération