Pour Noël, achetez-vous enfin une conduite. Sortez du lot, soyez branché et responsable, préparez intelligemment votre avenir, soyez enfin respectueux de la planète: offrez-vous ou faites-vous offrir un potager d’intérieur.


Pour faire simple, le potager d’intérieur est un dispositif composé d’un ou plusieurs pots contenant de l’eau, des graines et de l’engrais avec une lampe par-dessus.

Mais, attention, pas n’importe quelle lampe. Réglable en hauteur, intégrée au dispositif avec « des leds haut de gamme », elle utilise « un spectre lumineux adapté aux plantes comestibles. L’éclairage est piloté automatiquement : il s’allume pendant seize heures et s’éteint pendant huit heures chaque jour, afin de respecter le cycle naturel des plantes ». Et les graines, « biologiques ou non traitées », (bio, je vois à peu près ; non traité : après vérification, c’est garanti sans traitement après la récolte, avant on sait pas), les graines donc, sont enveloppées dans un « substrat biologique spécial » appelé lingot, oui, oui, lingot, c’est le terme de la réclame.

« Le lingot contient tous les nutriments nécessaires ». Au poil donc, comme la lampe.

A lire aussi: Devenez « influenceur » sur les réseaux sociaux!

En plus, ce qu’il y a de vraiment nickel chrome, c’est que « tout est optimisé et adapté à l’environnement : graines, substrat, lumière ». On peut enfin partir en vacances tranquille. « Le potager intelligent et autonome s’occupe de tout ». Au retour, ni vu, ni connu, on se régale de marjolaine, de sarriette, de pimprenelle et de tas d’autres délices.

Pour toutes les bourses

L’offre est adaptée à (presque) toutes les bourses. Elle n’est pas belle la vie ?

Vous pouvez commencer par « le jardin intelligent et autonome » à deux plantes, (persil, basilic par exemple) à 59, 99 € et 64,55 €, si vous achetez, en plus, des lingots de tomates cerise d’avance.

Ou opter pour « le jardin à portée de main » à 99,95 €, menthe, basilic, ciboulette. Première récolte au bout d’un mois, puis ensuite deux à trois mois de récolte.

Ou vous décider pour « le potager véritable » : basilic, persil, ciboulette, thym à 189 € dont 0,10 € d’éco participation (sur le coup, je m’autorise une toute petite remarque : les 10 centimes de participation pour un truc aussi écolo, ça fait quand même un tout petit peu mesquin. Enfin, je dis ça, je dis rien).

Vous pouvez aussi voir plus grand et passer au « potager mur, prêt à pousser, modulable ».

149,95 € pour quatre plantes : par exemple menthe, ciboulette, lavande, batavia et 99,95  € pour trois. Le catalogue propose 40 plantes, mais, choix à mon avis un peu ballot, aucune plante à vocation récréative. Peut-être à Pâques. Ou à la Trinité.

A lire aussi, du même auteur: L’ubérisation du cheveu m’inquiète

Le visuel de présentation du mur végétal est à onze plantes, deux séries de quatre et une série de trois. Ainsi, imaginez ce que, pour 399,85 € (2 622,56 Francs), vous allez enfin pouvoir déguster et faire déguster de ciboulette, de persil, de camomille, de coriandre, et surtout …. de mojitos. La grande classe.

Bon, c’est peut-être un tout petit peu cher, mais il faudra bien que nous nous y fassions tous : la décroissance a un prix. On n’a rien sans rien. Et, selon les commentaires des utilisateurs, c’est un cadeau enchanteur, un concept génial, et tellement naturel et la lumière bleutée égaie la cuisine et les plantes la parfument…

Comment résister ?

Je suis obligée d’avouer que là, j’ai un petit coup de cafard. Je me sens sacrément minable avec mon petit pot de basilic à deux balles sur le coin de ma fenêtre et mon persil du marché à 2,90 € la botte, finissant sa vie, tout seul, hâché menu, dans le noir de mon congélo…

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Experte en petits riens
Lire la suite