Les critiques faites à l’encontre de l’islam provoquent un réflexe pavlovien : le « ouimélézôtres ». Or, les « zôtres » ont déjà fait leur autocritique depuis bien longtemps…


« C’est vrai, Madame la juge, mon client a tué et opprimé des millions de personnes et appelé à en tourmenter encore bien plus, mais il faut l’acquitter puisque d’autres ont fait pareil. » Étrange plaidoirie, que même l’inénarrable Jacques Vergès ou notre audacieux Garde des Sceaux n’ont, je crois, jamais osée.

Non seulement les zôtres ont fait et font leur autocritique, mais on constate quotidiennement qu’il est possible de critiquer ces zôtres sans être immédiatement accusé de zôtrophobie, sans être injurié, harcelé, menacé, agressé

Et pourtant ! Combien de fois n’ai-je pas entendu cette parodie d’argument venant de ceux qui tentent de défendre l’islam. « Ouimélézôtres »: oui mais l’Inquisition, oui mais les Croisades, oui mais la colonisation, oui mais l’esclavage, oui mais les Territoires Occupés, oui mais les bombardements par les États-Unis et leurs alliés, oui mais, oui mais, oui mais. Et bien sûr, tour à tour lamentation geignarde ou accusation rageuse, « pourquoi ne critiquez-vous toujours que l’islam ? » Peut-être parce que de nos jours l’islam est la seule idéologie présente sur notre sol (avec ses alliés « woke ») à remettre sérieusement en cause l’égalité des droits civiques entre les sexes, la liberté de conscience, et le droit de rechercher la vérité?

À lire aussi: Terrorisme: pour eux, c’est (toujours) la faute de la France!

Mais reprenons. Ceux qui, à mes critiques de l’islam, répondent « ouimélézôtres » seraient-ils prêts à aller jusqu’au bout de leur propre logique ? Accepteraient-ils d’être volés ou tués sous prétexte qu’il y a ailleurs dans le monde des voleurs et des meurtriers? Qu’il y a, même, des voleurs et des meurtriers impunis? Je crois raisonnable d’affirmer qu’ils refuseraient….

« Rien à voir avec l’islam ! » disent-ils…

Les crimes des autres ne sont pas une excuse, et ils le sont encore moins lorsque l’on prétend être « la meilleure communauté » (je sais, l’humilité n’est pas la caractéristique première de certains). L’argument a même un degré d’absurdité supplémentaire lorsqu’il est évoqué pour justifier une loi prétendument révélée par un dieu, dictée, éternelle et incréée. Allah ne saurait se prévaloir des crimes commis par des

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite