Il n’y a pas si longtemps, l’école maternelle  était considérée comme un modèle « que-tous-les-pays-nous-enviaient »… Sous couvert d’« amitié entre les peuples », concept abondamment cultivé à la belle époque du communisme triomphant, l’école maternelle Jules-Ferry à Montreuil (93) a développé, à l’instigation de la Municipalité, un « partenariat » avec une école palestinienne : échange de photos, courriers, etc. On ne peut que louer cette innocente démarche pleine de bonnes intentions, si sympathiques et ô combien généreuses ! N’y voyons pas malice !
Mais qu’a-t-on raconté précisément à ce bambin de quatre ans et demi qui s’émeut, retour d’école, pour ses « petits amis palestiniens qui vivent dans un pays en guerre » ? Difficile de le soumettre à la question pour en savoir davantage, l’enseignant étant par ailleurs seul maître à bord ! Et gare à l’impudent qui chercherait à s’immiscer dans la « relation pédagogique » ou à questionner le contenu de son intervention ! Mieux vaut faire profil bas de peur de déclencher une énième grève ! Mais quoi ? On ne va pas reprocher aux enseignants d’enfourcher le credo de Rabelais pour qui « l’enfant n’est pas un vase qu’on emplit mais un feu qu’on allume » ! Pour allumer le feu dans les jeunes cervelles, il faut s’y prendre de bonne heure !

Lire la suite