Avec un tiers des électeurs, le parti du président domine le seul Parlement. La Ve République est en voie d’asphyxie, car elle fabrique des majorités de plus en plus minoritaires. D’où l’urgence pour Macron de rassembler largement les Français. Et pourquoi pas avec sa nouvelle loi travail? 

« Attention institutions dangereuses » : cet avertissement mériterait d’être placé en exergue des manuels de droit constitutionnel. Le printemps électoral 2017 a en effet confirmé l’existence d’une nouvelle exception française en matière de démocratie : il suffit de réunir un quart des voix au premier tour de l’élection présidentielle pour emporter ensuite une nette victoire aux élections législatives et rafler au terme du processus tous les pouvoirs.

Qu’on le soutienne, comme c’est mon cas, ou qu’on le rejette, Emmanuel Macron est objectivement minoritaire dans le pays : il a obtenu 24% des voix au premier tour de la présidentielle. Sa large victoire au second tour est dû au fait qu’il était opposé à Marine Le Pen. Les Français n’ont pas validé son programme, ils ont rejeté le FN. Sur cette lancée, le parti du nouveau préside

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Été 2017 - #48

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite