Plus que le critique, le comédien, le musicien et le danseur, c’est l’ouvreuse qui passe sa vie dans les salles de spectacle. Laissons donc sa petite lampe éclairer notre lanterne!


Pauvre Ludwig ! Ce n’était pas assez de perdre l’oreille à 25 ans. Pas assez de voir son anniversaire saboté par un microbe (né en 1770, 2020 est son quart de millénaire, la fiesta promettait). Pas assez. Il faut encore se faire gommer par les effacistes.

Du passé faisons table rase…

« Cancel culture » qu’ils disent. Culture à effacer avec Colbert, Schœlcher, Polanski et Woody. Donc, comme cadeau de deux-cent-cinquantenaire, les effacistes effacent Beethoven. Son crime ? Avoir composé la Cinquième symphonie. Pompompompom : cri primal du colon dominateur. Quelques Black Lives Avengers comme le critique James Bennett II avaient lancé l’alerte. Deux thermidoriens new age, le journaliste pop Charlie Harding et son double musicologue Nate Sloan, rejoignent aujourd’hui le comité de salut public sur le média américain Vox. « Depuis la création en 1808, écrivent nos experts, les auditoires ont interprété ce parcours [du pompompompom initial à l’ut final, NDLR] comme une métaphore de la résilience personnelle de Beethoven face à la surdité. » Mais en vrai, ce que raconte la Cinquième, c’est la marche triomphale du macho « blanc et riche » à la tête de sa légion réactionnaire. « Pour d’autres groupes – personnes LGBTQ+, personnes de couleur – la symphonie de Beethoven peut surtout rappeler que la musique classique est une histoire de l’exclusion et de l’élitisme. »

À lire aussi, Jeremy Stubbs : La « cancel culture », cette effrayante intolérance progressiste

Selon cette théorie pas tellement nouvelle, Mozart était cool parce qu’on pouvait applaudir entre les mouvements de ses concertos et bouffer des chips pendant ses opéras, a

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Novembre 2020 – Causeur #84

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite