Ancien conseiller de Jean-Luc Mélenchon, Georges Kuzmanovic préside le mouvement République souveraine. Il dénonce le principe de la retraite par points et appelle tous les souverainistes républicains à s’unir pour sauvegarder le modèle social français. Pendant ce temps, la Légion d’honneur est attribuée au patron de BlackRock France, fonds d’investissement qui pourrait bénéficier de la réforme…


Causeur. La retraite par points voulue par le gouvernement doit aboutir à la création d’un régime unique couvrant les agriculteurs comme les salariés. Comprenez-vous sa logique ?

Georges Kuzmanovic. C’est une vaste foutaise. Depuis le début, le projet de Macron est de casser la retraite par répartition et le modèle républicain hérité du Conseil national de la Résistance pour lui substituer un système par capitalisation. Les députés et divers porte-parole de LREM n’ont pas le courage de l’exprimer. Ils représentent les intérêts des banques et des fonds de pension, comme le révèlent par exemple les oublis de M. Delevoye sur ses fonctions auprès d’assureurs, ainsi que les rencontres entre Emmanuel Macron et Larry Fink, président du plus grand fonds d’investissement mondial BlackRock.

Beaucoup de Français refusent de se faire écraser dans la mondialisation

Mais le gouvernement prétend au contraire pérenniser le

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Janvier 2020 - Causeur #75

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite