Tonnerre de Brest ! De passage dans la gare de la sous-préfecture du Finistère, une référente des « Jeunes avec Macron » s’est émue de ne pouvoir satisfaire une envie pressante sans devoir payer. Alors que les pissotières des hommes y étaient accessibles gratuitement…


Il n’y a pas si longtemps, le collectif féministe Gast (« pute » en breton) dont le slogan était « Ev ma amzerioù ! » (« bois mes règles ! ») proposait à ses adhérent-e-s des ateliers pour apprendre à uriner debout. On imagine les délicats tortillages de croupion mettant en pratique un si élégant programme. Cette association ayant eu la bonne idée de se saborder fin 2018, elle n’a pu réagir à la récente décision de la SNCF : retirer les urinoirs de la gare de Brest afin de lutter contre le sexisme pissotier !

A lire aussi, du même auteur: Grève: les indispensables… et les autres

Jusqu’alors, les dames devaient payer 20 centimes d’euros pour utiliser, debout ou as

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Janvier 2020 - Causeur #75

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite