La famille n’a qu’une finalité : l’accueil et l’éducation des enfants. Ce qu’on oublie trop, ce sont les caractéristiques de cet être particulier appelé « enfant ». On s’aperçoit que, dans une société très individualiste, les adultes renâclent souvent à considérer les enfants comme tels. Ils les considèrent comme des adultes, pour ne pas trop en être embarrassés.

Françoise Dolto disait que « l’enfant est l’ennemi de l’adulte »… En effet, il lui faut un traitement approprié et particulier, il requiert ainsi tous les soins et toute l’attention, bref il empêche l’adulte de vivre. Une famille normale est un lieu où les adultes se comportent comme des pélicans sacrificiels. On peut répondre à cela en n’ayant pas d’enfant, ce qui est la solution la plus honnête ; ou bien en se débarrassant de ses enfants, comme le fit Rousseau, ce qui est évidemment la solution la plus égoïste et la plus déplorable. Mais ce que nous voyons aujourd’hui, c’est une famille considérée comme une société d’adultes

*Photo : drinksmachine

Lire la suite