L’édito de mars d’Élisabeth Lévy 


À l’heure où j’écris ces lignes, le 26 février, le coronavirus a tué trois personnes en France et 12 en Italie. J’ignore si, à l’heure où vous les lisez, ce bilan s’est alourdi, mais le contraire, qui signifierait qu’on a stoppé net la propagation, serait presque miraculeux. J’ignore également si l’opinion a cédé à la panique, mais on nous a tellement demandé si nous avions peur que ça a bien dû finir par nous faire peur, selon le bon vieux principe de la prophétie autoréalisatrice. Enfin je ne sais pas non plus si les pouvoirs publics français ont pris de nouvelles mesures pour enrayer l’épidémie

Même les plus alarmistes des populistes ne demandent pas la « fermeture » des frontières, mais leur contrôle accru

Dépourvue de toute compétence en médecine et en santé publique, j’ai naturellement confiance dans les autorités sanitaires de mon pays. Quand le ministre déclare toujours le 26 févr

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mars 2020 - Causeur #77

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite