Pour la première fois mon compte Twitter a été censuré. Mon crime? Avoir insinué que des centaines de milliers de musulmans comprenaient l’islam comme l’assassin de Samuel Paty.


La première fois est toujours émouvante. Au moins me sera-t-il facile de retenir la date, celle de l’entrée de Maurice Genevoix au Panthéon. Pouvoir ainsi associer très modestement ma prose à l’auteur de La forêt perdue – hymne sublime à Artémis – du Bestiaire sans oubli, de La chèvre aux loups, est un honneur inespéré et qui me touche. J’ai été temporairement banni de Twitter alors que nous célébrons cet immense écrivain dont l’un des premiers textes, Sous Verdun, fut en son temps censuré. Je remercie ceux qui ont signalé l’un de mes messages : qu’ils en aient pris la peine prouve que je les dérange, et cet encouragement me va droit au cœur.

À lire aussi, Alain Finkielkraut : Samuel Paty, le dévoilement et le déni

À propos d’encouragements, à l’heure où vous lirez ces lignes mon compte sera à nouveau opérationnel, n’hésitez pas à lui rendre visite et à vous y abonner – ceci est un aparté publicitaire.

De quoi s’agit-il ? À quelqu’un écrivant que « Le monde évoluera le jour où les gens comprendront que ce que revendiquent les auteurs de ces attentats n’a complétement rien à voir avec l’Islam et les religions tout court. Ce ne sont que des dégénérés qui croient exprimer la religion correctement. », j’ai répondu : « Quel dommage que des centaines de milliers de musulmans dans le monde manifestent ces jours-ci pour montrer qu’ils comprennent l’islam exactement de la même manière que l’assassin de Samuel Paty. Il faut croire qu’Allah explique très mal. » Crime de lèse-majesté, semble-t-il. Je me dois de faire mon mea culpa. Où ai-je bien pu « déraper », comme on dit ?

Ceux qui manifestent contre la France ont des convergences avec l’assassin de Samuel Paty

Est-ce dans l’idée que ceux qui manifestent contre la France, contre Emmanuel Macron, contre les caricatures et la liberté d’expression, partagent la même vision de l’islam que l’assassin de Samuel Paty ? Ma foi, entre la haine manifeste, la soif de censure et l’apologie de la violence (un prédicateur pakistanais a même demandé un bombardement nucléaire de la France), le tout bien sûr au nom de l’islam, on peut légitimement constater de

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite