Vous avez aimé la Une de l’Huma assimilant Nicolas Sarkozy à l’ex-maréchal Pétain ? Alors vous allez adorer ce tweet publié hier soir par Paul Meyer, élu socialiste de Strasbourg et ancien secrétaire national du MJS :  » Combien de Anders Breivik dans les voitures, les bus, les cars, les trains qui arrivent aux meeting de Sarkozy ? »

On s’en doute, ce trait d’humour délicat n’a pas fait l’unanimité, même chez les initiés qui passent leur vie sur Twitter, en pensant que le victoire à la présidentielle se jouera sur des banalités en 140 signes, a tel point que l’auteur a du retirer prestement son tweet du circuit.

Pour sa défense, le camarade Meyer a bien sûr expliqué qu’il faisait là référence à la fameuse petite phrase nantaise de Marine Le Pen : lors de son discours du 25 mars, juste après la mort du tueur de Toulouse et Montauban, elle avait déclaré : « Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions, qui chaque jour arrivent en France remplis d’immigrés? »

La formule lepeniste, si vous voulez mon avis , était consternante, ne serait-ce parce qu’elle conforte tous ceux qui veulent criminaliser toute régulation de l’immigration.

N’empêche, il s’est trouvé un responsable socialiste pour penser qu’on pouvait, à froid, un mois après Marine, faire encore pire qu’elle, sûr qu’on est d’appartenir au Parti du Bien.

J’attends avec impatience la Une indignée de Libé demain matin…

Lire la suite