Home Politique 61% des Français pensent que le « grand remplacement » est une réalité, et 67% s’en inquiètent


61% des Français pensent que le « grand remplacement » est une réalité, et 67% s’en inquiètent

61% des Français pensent que le « grand remplacement » est une réalité, et 67% s’en inquiètent
SIPA_00690733_000001.

Une large majorité de Français croit à la théorie popularisée par Eric Zemmour. Y compris chez les partisans d’Emmanuel Macron !


Le sondage politique hebdomadaire Harris Interactive pour Challenges – réalisé auprès de 2544 personnes – pose cette semaine une question d’actualité sur le « grand remplacement ». Voilà comment elle est formulée : « Certaines personnes parlent du “grand remplacement”, les populations européennes, blanches et chrétiennes étant menacées d’extinction suite à l’immigration musulmane provenant du Maghreb et d’Afrique noire. » À la question : “Selon-vous un tel phénomène va-t-il se produire ?”, 61 % des Français disent “oui” (et c’est un peu plus marqué encore chez les 18/34 ans). Evidemment, ce “oui” est massif chez les sympathisants RN et LR. Mais 30 % des sympathisants verts, 44 % des socialistes et mélenchonistes et 52 % des macronistes le disent aussi, ce qui est plus étonnant. 

A lire aussi: Natalité: le basculement en cartes et en chiffres

Les Français sont encore plus nombreux à s’inquiéter et à redouter le phénomène (les deux tiers des personnes interrogées), et jusqu’à 52 % des socialistes, ce qui fait quand même beaucoup de monde ! Les jeunes, en revanche, sont un peu moins inquiets que les autres, ce qui signifie que beaucoup pensent que ça va arriver, mais que c’est très bien. 

Que nous apprennent ces chiffres sur cette question du “grand remplacement” ?

D’abord, que les Français se moquent des leçons de maintien des élites médiatiques et politiques qui leur serinent que, primo, le grand remplacement n’existe pas – c’est rien que des mensonges et des théories du complot ! – et que deuxio, ce grand remplacement est une chose admirable. Comme disait Péguy, les gens voient ce qu’ils voient, pas la réalité ripolinée en rose qu’on voudrait leur vendre. Et ce qu’ils voient ne leur plaît pas toujours. 

A lire aussi: Présidentielle 2022: le déjeuner secret qui rebat toutes les cartes

Ce qui est particulièrement frappant, c’est le divorce abyssal entre les partis et leurs électeurs. Ce que Mélenchon vante sous le beau nom de créolisation, deux tiers des Français le craignent comme une substitution ! Dès qu’il est question de grand remplacement, ce sont des signes de croix, des glapissements, des nausées et autres offuscations dans les élites. Dans la bonne presse, on ne parle jamais du phénomène sans évoquer “la thèse d’extrême droite du grand remplacement”. Et une ministre a accusé Causeur de racisme et d’abjection pour en avoir parlé. Même Jordan Bardella du RN se pince le nez quand on lui cite l’expression. 

Certes, la peur de l’effacement culturel n’est pas le premier ressort du vote, sinon Eric Zemmour et Marine Le Pen feraient des scores de maréchaux. N’empêche, ce sondage devrait faire réfléchir nos gouvernants et ceux qui aspirent à le devenir. Ils ne pourront pas indéfiniment raconter des bobards, mener des politiques migratoires anti-démocratiques et criminaliser l’inquiétude. Leur stratégie d’intimidation morale a échoué. 



Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Présidentielle 2022: le déjeuner secret qui rebat toutes les cartes
Next article Macron, Ballon d’or des critiques

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération