Par son attention aux petits faits anodins, aux détails inhabituels, aux rebuts, Freud tenait du détective privé. À Jung, son élève suisse, il écrit : « Tel Sherlock Holmes, c’est en prenant en compte les plus petits indices que j’ai finalement réussi à éclaircir la situation. » Quant à nous, tel le Dr Watson, nous marcherons sur ses traces et considérerons un détail de la vie de Moïse dont l’importance a peut-être été sous-estimée (Moïse qui, soit dit en passant, hantait Freud, au point qu’il baptisa ses premiers enfants de prénoms dont les premières lettres, mises en série, constituent le nom du fondateur de la religion juive : MOSE, soit Mathilde, Oliver, Sophie, Ernest).

Lire la suite