Vingt-huit éoliennes, réparties en quatre parcs, doivent être implantées dans un rayon de cinq kilomètres autour d’Illiers-Combray, bourgade d’Eure-et-Loir accueillant la maison de la « Tante Léonie » et aujourd’hui musée Marcel-Proust…


Une pétition circule sur le net pour s’opposer à « l’encerclement et la profanation de l’un des plus célèbres paysages littéraires au monde ». Les pétitionnaires rappellent l’attachement de l’auteur de la Recherche au lieu comme son potentiel touristique. Le clocher de Saint-Hilaire, les hublots qui donnent sur la mer nue, les vagues polies et translucides… des lieux nobles et des tendres souvenirs pour Proust ; là où l’administration voit des réservoirs d’énergie verte.

Loin des plages normandes, on parle aussi de 24 éoliennes sur la montagne Sainte-Victoire chère à Paul Cézanne. Assez logiqueme

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Octobre 2020 – Causeur #83

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite