Quantcast
Home Culture Victoires de la musique: tous pourris?


Victoires de la musique: tous pourris?

Victoires de la musique: tous pourris?
Claire Pommet D.R.

Après le monde du cinéma, accusé d’invisibiliser les personnes noires, c’est l’industrie musicale qui serait désormais coupable de “racisme institutionnel”. Celui-ci aurait notamment empêché Aya Nakamura d’être récompensée aux Victoires de la musique…


Pomme, de son vrai nom Claire Pommet, est une jeune chanteuse qui, à 25 ans, a déjà réalisé deux albums, et le troisième sortira le 26 août prochain.

Sur le plateau de l’émission « Clique », le vendredi 17 juin, elle est revenue sur sa récompense de meilleure artiste féminine de l’année, obtenue lors des Victoires de la musique 2021. Aya Nakamura avait également été nommée dans cette catégorie, mais c’est bien Pomme qui a été primée par les professionnels du métier. Et la gagnante parle de « racisme institutionnel » pour expliquer le choix de ces derniers.

Selon elle, Aya Nakamura n’est pas traitée à sa juste valeur en raison de sa couleur de peau : « Une meuf noire qui ne vient pas de Paris centre et qui n’est pas un peu de base privilégiée dans la vie n’est pas considérée pareille qu’une meuf comme moi. » Un taux de mélanine élevé serait donc un obstacle pour obtenir un prix. Mais alors pourquoi la chanteuse Yseult, noire également, a-t-elle été désignée révélation féminine de l’année lors de cette même soirée ?

A lire aussi : Ennio, le maestro

Pomme n’est pas la seule à dénoncer le manque de diversité lors des cérémonies récompensant des artistes. En effet, lors des Victoires de la musique 2022, seulement deux rappeurs étaient présents, Orelsan et SCH, blancs tous les deux. SCH (de son vrai nom Julien Schwarzer), qui a remporté le prix de l’album le plus streamé d’un artiste masculin, a pris la parole pour citer d’autres rappeurs, tous issus de la diversité, qui auraient dû être présents selon lui. Une chose est certaine, ces artistes, que ce soit Pomme ou SCH, ne sont pas allés jusqu’à refuser le prix qui leur a été décerné. De même pour Florence Foresti, maîtresse de cérémonie des Césars 2020, qui avait refusé de prononcer le nom de Roman Polanski et qui avait quitté la cérémonie avant la fin, car ce dernier avait été sacré meilleur réalisateur. En revanche, l’humoriste n’a pas refusé les 120 000 euros que Canal+ lui a versés pour présenter la cérémonie.

Été 2022 – Causeur #103

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Qui peut encore rater la nouvelle épreuve du bac de français?
Next article Une cheffe d’État a dit que l’ONU est nu

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération