« Captain Wales » vient de rentrer d’Afghanistan où il a servi comme canonnier d’hélicoptère. Lorsque le même prince Harry s’était promené en uniforme nazi, je m’étais dit, comme beaucoup de monde: « petit con! ». Lorsqu’il s’est exhibé à poil à Las Vegas, je m’étais dit, par un reliquat de respect pour la royauté: « sale petit con! ».

Lorsqu’il a clamé avoir tué des « talibans » à l’autre bout du monde en se servant de son habileté aux jeux vidéo, j’ai pensé : « criminel! ». Mais là, apparemment, j’ai été bien seul. Avec les conneries de la maison Windsor, les médias font leurs choux gras. Avec ses crimes, ils ne font rien. Ou plutôt si : ils les passent sous silence. Des camps de concentration (les premiers !) dans la guerre des Boers aux tapis de bombes sur les populations civiles, des massacres d’Indiens (d’Amérique ou d’Inde) à une décolonisation perverse, la politique britannique baigne dans l’hypocrisie et le sang. Mais grâce à la popularité de leurs altesses royales, nous ne retenons que les intrigues de cour et le lait d’ânesse…

Harry
Lire la suite