Votre magazine Causeur est à découvrir en kiosques et en ligne dès aujourd’hui. 


« Quand tous les marteaux du moment se mettent à taper sur le même clou, tenter de glisser un doigt de contradiction, ou plus grave encore, d’ironie, est plutôt périlleux. » Je crains que notre chère directrice de la rédaction Elisabeth Lévy ait raison. Avec notre « une » montrant une Cro-Mignonne traînant son gentleman par les cheveux, nous froisserons tous les pisse-froid en croisade contre le grand méchant loup masculin. Car l’affaire Weinstein a annoncé l’ouverture de la chasse : #balancetonporc signifie que chaque femme a son goret. Or, comme l’introduit Elisabeth Lévy, « l’homme occidentalisé n’est pas un porc, mais un repentant. Face à la forêt planétaire de doigts accusateurs, il finit par croire à sa propre culpabilité ». Il en ainsi de notre ministre de l’Economie, qui a fini par battre piteusement sa coulpe après avoir, dans un premier temps, refusé de céder à la mode délatrice.

Causeur vous attend sur la boutique en ligne!

Grand entretien avec Marlène Schiappa

Pour connaître la position du gouvernement sur ce grand déballage, Causeur a interrogé la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa. Sans sectarisme aucun, cette dernière nous a accordé un grand entretien dans lequel elle met les point sur les i. Viols de Cologne, projet de loi sur le harcèlement, écriture inclusive : tout, tout, tout, vous saurez tout sur la pensée de lady Marlène. Avec quelques surprises au rendez-vous.

Autre événement inattendu, la sortie dans nos pages d’un inédit de Philippe Muray. Il y a vingt-cinq ans, le grand moraliste voyait déjà l’« envie de pénal » pointer le bout de son appendice, sachant « c’est toute la sphère du sexuel que l’on peut voir aujourd’hui glisser sous la domination du pénal, et c’est le désir même qui est en train d’être pénalisé… » Niveau pointures, Causeur en rajoute une couche avec Alain Finkielkraut, affligé par la « rééducation nationale » qu’a ouverte l’affaire Weinstein. Une série d’actes scabreux que notre ami Cyril Bennasar résume de sa plume acide : « Si l’on crie au viol sur toutes les ondes depuis trois semaines, c’est parce qu’un producteur puissant dans le monde, mais un pauvre type dans l’intimité, qui le goût du risque et des femmes, mais peu d’éducation a été obligé de réussir pour coucher et a pris l’habitude avec lourdeur, insistance et maladresse de proposer à des actrices (…) de coucher pour réussir. »

Lyon-2 bastion islamo-gauchiste

Juristes spécialistes de la question, Florence Rault et Paul Bensussan montrent la difficulté à judiciariser les rapports hommes/femmes, forcément troubles et ambivalents. Mais lorsqu’il s’agit de morale, prescription et présomption d’innocence passent aisément à la trappe… Enfin, Céline Pina ferme le ban en soulignant la tartuferie des néo-féministes sourdes devant Cologne mais atteintes du syndrome Gilles de la Tourette dès qu’il s’agit de « balancer » un porc putatif.

Rubrique actualités, Marcel Campion nous dit ses quatre vérités sur son conflit avec Anne Hidalgo et ses déboires judiciaires. Au-delà de son cas personnel, depuis qu’une ordonnance gouvernementale soumet l’attribution des manèges à appel d’offre, c’est tout le monde forain qui est menacé de disparition au profit des grands groupes. A Lyon, Luc Rosenzweig a enquêté dans les milieux universitaires islamo-gauchistes. Lyon-2 s’est en effet récemment fait connaître pour son colloque annulé de justesse en présence… d’un fiché S ! Et le partenariat de la fac avec l’Université islamique du Liban, réputée proche du Hezbollah n’arrange rien. Sunnites, chiites, demandez le programme !

D’une Catalogne l’autre

Envoyé spécial en Catalogne française, j’ai réalisé un long reportage sur Perpignan, au cœur d’un des départements les plus pauvres de France. Sinistrose économique, non-intégration des gitans, clientélisme à tous les étages : pendant que Barcelone décolle, la Catalogne française s’assoupit. Quelques kilomètres plus au sud, certains rêvent d’ailleurs d’indépendance. Chiche, répond Hervé Algalarrondo, partisan du droit à l’autodétermination des Sud-Catalans.

Cerise sur le gâteau, notre rubrique littéraire fait ce mois-ci la part belle aux expositions Gauguin et Anders Zorn que Patrick Mandon et Pierre Lamalattie ont visitées pour nous. Après la rétrospective Melville que nous offre Jean-Pierre Montal, il est grand temps de vous offrir un petit coup de cognac avec d’Emmanuel Tresmontant. Garçon, un Causeur s’il vous plaît !