« Papa pue ». On ne sait si Emmanuel Macron connaît ce slogan de Mai 68 dont Patrick Buisson estime, à raison, qu’il est l’un des plus significatifs, mais le président qui ne rate pas une occasion de fustiger les forces du passé pourrait, vulgarité mise à part, en faire sa devise. Contrairement à de nombreux commentateurs, on ne s’offusquera pas que le chef de l’État envisage de commémorer (et non de célébrer, précise-t-on à l’Élysée) la glorieuse guerre contre le vieux monde. Quant aux soixante-huitards maintenus, comme Alain Krivine, on comprend qu’ils fassent grise mine : la bienveillance publique dont bénéficie leur glorieux mouvement de contesta

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Novembre 2017 - #51

Article extrait du Magazine Causeur