Home Édition Abonné Affaire des doigts d’honneur: même les braillards de LFI peuvent désormais fustiger la mauvaise conduite de la majorité!

Affaire des doigts d’honneur: même les braillards de LFI peuvent désormais fustiger la mauvaise conduite de la majorité!

Affaire des doigts d’honneur: même les braillards de LFI peuvent désormais fustiger la mauvaise conduite de la majorité!
La députée d'extrème gauche Mathilde Panot, Paris, 11 février 2023 © MARTIN CHANG/SIPA

Le comportement d’Eric Dupond-Moretti était loin d’être exemplaire, hier, en fin d’après-midi, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Au point que Mathilde Panot, la chef de ceux qui «bordélisent» le plus le Palais-Bourbon, s’est autorisée à lui adresser une leçon de maintien, malgré les excuses d’un ministre qui s’est dit «affecté». Billet d’humeur.


Après que le Garde des sceaux a adressé deux bras d’honneur à on ne sait quel destinataire exactement lors d’une séance à l’Assemblée nationale [1], les députés insoumis en ont profité pour donner une leçon de bonne conduite, ce qu’ils ne sont pas toujours en mesure de faire.
Ainsi Mathilde Panot est-elle parvenue à donner à un ours en veston les traits d’un vilain petit canard, le 7 mars au soir.


Cependant, je soupçonne que l’hôpital se moque de la charité.
Un rouquin qui frappe sa femme, un ancien trafiquant de drogue, des femmes avec des turbans sur la tête. J’avoue que quand on regarde le personnel de La France Insoumise, on se demande s’il s’agit d’un parti politique ou d’un carnaval de curiosités humaines.

Chemises débraillées

Mais où recrute-t-on de pareilles égéries qui ont des gueules cassées sans avoir fait la guerre ? Au plan des idées comme à celui de leur présentation, on se situe dans le registre de la braderie. Quand je constate l’exubérance de cette offre politique, je comprends mieux pourquoi ses membres militent pour l’instauration d’un permis de vote.

À lire aussi, Emmanuelle Ménard: Ma vie à l’Assemblée

Aucune de leurs théories n’est aussi raffinée que celle sur les cravates et le peuple français. Pendant que les autres partis s’affrontent sur le sujet de la dette ou d’une réforme clivante, eux se soucient de venir parler en bermuda. Mais ce choix est rationnel : c’est pour pouvoir gesticuler plus commodément. Ces chemises débraillées, c’est aussi pour eux le seul moyen de ne pas apparaître comme des jansénistes du XXIème siècle. Heureusement qu’ils se disent de gauche, car sinon on aurait pu croire que le Palais-Bourbon accueille des prêtres et que la prêtrise accueille des femmes.
Quand leur pensée arrive à se détacher parfois de leurs braillements, on se demande s’ils songent à établir une liste de ce qui restera autorisé dans la France qu’ils nous proposent, à côté de la liste des choses qu’ils veulent interdire. C’est bien beau de savoir avec certitude qu’on pourra aller en sandales comme nos députés, mais enfin j’aime être un peu davantage renseigné.

La seule chose que l’extrême gauche ne taxera jamais

Les Insoumis présentent le réel avantage d’apporter des compétences variées au parlement. La différence entre eux et leurs collègues, en effet, c’est qu’ils savent comment violer les lois plutôt que comment les écrire. Aidons-les toutefois à ne pas gouverner autre chose que la Seine Saint-Denis.

Quand on sait que ces gens-là ont gagné des élections, on se dit que l’abstention ne frappe que les honnêtes citoyens, et que les 30% qui ont voté LFI étaient comme un petit groupe dans un magasin laissé sans surveillance. Mais enfin ils ont le mérite d’avoir débarrassé la France de ces pouacres en les envoyant à Paris.
Les députés Insoumis ont bien raison de demander la natura… la régularisation, pardon, des clandestins: il faut bien régulariser leur prochain mandat. Il y a quelque chose de très Empire romain chez ces moralistes staliniens: ils veulent fédérer les peuples, et pas seulement à la frontière. Croyez-moi, ce n’est pas d’églises que sera le blanc manteau de la France insoumise.
Il y a une indéniable diversité d’opinions chez tous ces penseurs. Toutefois je m’interroge: en majorité, sont-ils plutôt du côté de ceux qui crient « sales juifs ! » dans leurs manifestations, ou de ceux qui se félicitent des attentats de Charlie Hebdo ? Ce sont des ayatollahs auxquels on a coupé la barbe et rajouté un pins de l’Union soviétique. La seule chose qu’ils ne taxeront pas, c’est l’importation de la charia.


[1] Olivier Marleix, le président du groupe LR, qui descendait de la tribune, après une intervention concernant le projet d’inéligibilité obligatoire contre les auteurs de violences conjugales proposé par Aurore Bergé (“Renaissance”) NDLR.




Previous article François Héran: «Je ne suis pas “no-border”»
Next article Opportuniste François Ozon!
Élève-avocat, étudiant à Paris I Panthéon-Sorbonne.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération