Quantcast
Home Société Éloge (hélas, funèbre) de l’Occident


Éloge (hélas, funèbre) de l’Occident

Déclin de l'Occident ?

Éloge (hélas, funèbre) de l’Occident
Incendie de Notre-Dame le 15 avril 2019 © Diana Ayanna/AP/SIPA Numéro de reportage: AP22325038_000006

A la veille de la publication en français du dernier ouvrage de Douglas Murray, Abattre l’Occident, notre chroniqueur se demande si la civilisation occidentale n’a pas déjà baissé les bras et rendu les armes.


« Les civilisations sont mortelles » (Paul Valéry)

L’Occident a tout donné au monde. On peut même dire que, pendant des millénaires, il l’a façonné à sa guise et à son image. Avec son génie, son talent, et au besoin par sa force qui lui accordait une écrasante supériorité sur des peuples et des civilisations plus faibles…

L’Occident a donné au monde Athènes et le siècle de Périclès. L’Occident a conquis le monde avec Alexandre le Grand qui est allé jusqu’en Inde. Il a triomphé car dans une main il tenait un glaive, et dans l’autre des textes d’Aristote.

L’Occident a donné au monde un prophète nommé Jésus. Avec la beauté et la bonté de son enseignement, il a conquis des centaines de millions d’âmes. Et pour propager sa foi, l’Occident n’a pas hésité à se servir du glaive.

A l’Occident, nous devons le miracle de la Renaissance. Nous lui devons les Lumières, des Droits de l’Homme. C’est l’Occident qui a donné naissance à Léonard de Vinci, à Goethe, à Victor Hugo, à Flaubert, à Nietzsche, à Baudelaire, à Dante…

C’est l’Occident qui a donné au monde les admirables peintures de Rembrandt, de Rubens, de Goya, de Manet, de Monet. Et aussi la splendide musique de Mozart, de Beethoven, de Haendel…

À lire aussi : Douglas Murray: l’Occident, le coupable idéal

L’Occident a conquis l’Afrique. Il l’a fait par la force et par l’évangélisation. Puis l’Occident s’est fait saigner par deux abominables Guerres Mondiales. Certes il a encore de beaux restes. C’est lui qui a inventé les trains, les voitures, les avions et les fusées. On lui doit également les ordinateurs et Internet qui dominent le monde.

Mais l’Occident est fatigué d’être l’Occident. Quand les baleines sentent leur dernier moment arriver, elles vont s’échouer pour mourir sur une plage. Quand les éléphants savent que leur dernière heure est arrivée, ils se dirigent vers le cimetière des éléphants.

L’Occident avait des valeurs à défendre, mais c’était trop lourd à porter pour lui. Et il les a abandonnées alors que des barbares jeunes et vigoureux sont sous ses murailles ébréchées. Ainsi fit Rome. Ainsi périt Rome. Ainsi périra l’Occident !

Abattre l'Occident: Comment l'antiracisme est devenu une arme de destruction massive

Price: 22,00 €

17 used & new available from 15,99 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article La faute à Voltaire ?
Next article Marguerite Duras, recherche Suzanna, désespérément
est journaliste et essayiste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération