Est-il bien raisonnable de laisser un cinéaste déraisonnable commenter chaque mois l’actualité en toute liberté ? Assurément non. Causeur a donc décidé de le faire.


« [LA GUERRE QUI VIENT] Course à l’abîme avec ce feu vert à l’aventurisme militaire de Netanyahou. Trump offre au PM d’Israël le cadeau qu’il attendait depuis dix ans : l’endossement public par Washington de sa détestation de l’Iran. » Edwy Plenel, 10 mai 2018.

On pourrait naïvement s’étonner de ce qu’au moment où l’Iran envoyait des missiles sur Israël depuis des bases militaires en Syrie, Edwy Plenel, la perruque la plus humaniste du PAF (mais en porte-t-il une d’ailleurs ? Cette question essentielle me taraude depuis longtemps), dénonce « l’aventurisme militaire de Netanyahou ».

On pourrait naïvement s’étonner de ce qu’en dépit de l’aveu même de Salah al-Bardawil, haut cadre du Hamas, sur une chaîne de TV Palestinienne le 16 mai – « Cinquante des martyrs étaient du Hamas, et 12 faisaient partie du reste de la population… et pour les martyrs d’avant au moins 50 % étaient de chez nous » –, Edwy puisse twitter le 17 : « Le massacre des manifestants désarmés à Gaza symbolise l’affaiblissement d’Israël face à une nouvelle génération de Palestiniens qui met en avant la non-violence… »

On pourrait…

Mais ce serait oublier un certain nombre de faits graves et concordants qui ont meurtri l’âme de ce forçat de l’équité.

Il est bien connu qu’Israël organise des concours de caricatures antimusulmanes patronnées par son ministère de la Culture. Et le racisme hérisse la perruque assoiffée de vérité. (Mais en a-t-il une ou pas ?!!!)

Il est bien connu qu’en Israël des femmes luttent vaillamment contre le port obligatoire du foulard, se faisant parfois tabasser pour cela. Que les journalistes israéliens qui dénoncent à visage découvert la corruption et les discriminations sont emprisonnés, voire assassinés.

Alors qu’en Iran, modèle de démocratie, l’ancien ayatollah Ehoud Olmert a été condamné pour corruption. Et par un juge juif de surcroît !

D’ailleurs, n’est-ce pas en Iran que l’actuel Guide suprême voit une procédure pour corruption lui pendre au nez ?

Enfin, Israël n’a-t-il pas scandaleusement clamé à plusieurs reprises qu’il voulait « rayer l’Iran de la carte » ?

Comment ne pas soutenir, dès lors, l’Iran qui tente de se protéger, y compris préventivement, en s’installant en Syrie, en armant le Hamas et le Hezbollah ?

Et, surtout, comment oubli

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Juin 2018 - #58

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite