La théologie de la libération n’a jamais disparu. Elle s’est transformée en écologie de la libération. Les auteurs des années 1970 ont muté le marxisme en écologisme, défendant un projet politique sous couvert de protection de l’environnement.


Il y a trente ans, le monde s’est réjoui du début de l’effondrement de l’emprise du communisme sur l’Europe de l’Est, symbolisée à jamais par le mur de Berlin. Cela créait cependant d’énormes dilemmes pour les représentants éminents d’une théologie qui avait pris le marxisme très au sérieux à partir de la fin des années 1960 dans toute l’Amérique latine.

A lire aussi : L’Europe est-elle en train de sortir de l’histoire ?

Ce que l’on a appelé « théologie de la libération » n’a jamais été un mouvement monolithique. Néanmoins, ses courants les plus importants ont été influencés par la pensée marxiste, comme de nombreux libérateurs l’ont reconnu librement. La lecture du classique de Gustavo Gutiérrez Une théologie de la libération : L’histoire, la politique, le salut (1971) le confirme amplement. Ce stimulus était encore plus évident dans les œuvres d’éminents libérateurs comme Leonardo Boff et Jon Sobrino.

L’effondrement du socialisme en Europe de l’Est a créé des défis importants pour les libérationnistes qui se sont appuyés sur l’analyse marxiste. Alors que beaucoup affirmaient que le bloc soviétique s’écartait des idéaux marxistes, de tels systèmes avaient donné corps à des engagements marxistes clés. Il s’agit par exemple de la minimisation (voire de l’abolition effective) de la propriété privée, de la subordination formelle du droit à l’idéologie marxiste et de l’hostilité à la religion.

1989 n’a cependant pas conduit certains théologiens de la libération à remettre en question leurs hypothèses fondamentales. Nombre d’entre eux ont simplement porté leur attention sur l’environnement. Parmi les choses que nous avons apprises du Synode de l’Amazonie, il y a la mesure dans laquelle cette pensée s’est répandue dans…

>> Lire la fin de l’article sur le site de la revue Conflits <<

Lire la suite