Quantcast
Home Édition Abonné Calomnie en douce et silence des pantoufles


Calomnie en douce et silence des pantoufles

Selon l'Autorité palestinienne, Israël se livrerait à des expériences médicales sur les cadavres des terroristes...

Calomnie en douce et silence des pantoufles
Le Premier Ministre palestinien Mohammad Shtayyeh, lors de la réunion annuelle du groupe des donateurs pour la Palestine, à la Commission européenne de Bruxelles, le 10 mai 2022 © Olivier Matthys/AP/SIPA

L’État d’Israël, qui excelle au niveau mondial dans les domaines de la science et de la technologie, se voit gravement diffamé par l’Autorité palestinienne. Celle-ci l’accuse d’utiliser des cadavres pour mener des “expériences de laboratoire”…


Plus c’est gros, mieux ça passe

L’Autorité palestinienne est de plus en plus contestée pour sa corruption et sa brutalité.

Que lui reste-t-il pour exister ? Israël. En l’absence de quelque chose de précis permettant de se plaindre de l’ennemi, une surenchère absurde lui vaut une écoute distraite des Palestiniens et une ferveur accrue des idiots utiles occidentaux.

La dernière trouvaille vient du Premier ministre, Mohammad Shtayyeh : Israël se livrerait à des expériences médicales sur les cadavres des terroristes palestiniens[1]. Les autorités israéliennes se sont indignées de cette accusation, qui n’est, évidemment, pas assortie de la moindre preuve et qui mériterait la qualification « d’attaque éhontée contre les droits de l’homme et l’éthique scientifique », sauf que c’est Shtayyeh qui l’emploie, contre l’État juif.

Attaque éhontée contre les droits de l’homme

La détention au secret de deux handicapés mentaux israéliens[2] depuis, respectivement, 2014 et 2015 relève de cette qualification. Si l’on ajoute que l’un est noir et l’autre musulman, et que l’État hébreu fait tout ce qui est possible pour les récupérer, on met aussi à bas l’accusation d’apartheid.

Est-ce pour cette raison que ces deux prisonniers n’ont aucun soutien de la part des ONG françaises et aucun écho dans les médias, si soucieux du sort de Salah Haouri, accusé de participation à un attentat terroriste et qui « n’est autorisé à recevoir qu’une visite par mois, et ne peut pas avoir de contact téléphonique avec sa famille[3]» et de Ahed Tamimi, artiste pallywoodienne spécialiste de la provocation anti-appelés israéliens, qui a fini par écoper de huit mois de prison pour incitation au meurtre et qui ne regrette rien de rien[4] ?

Prouver l’absence de crime est plus difficile que découvrir un criminel

Comment prouve-t-on l’inexistence d’un fait ? Par l’absence de motif. Les universités israéliennes sont lieux d’excellence et de découvertes scientifiques innombrables : la caméra gélule, qui permet de suivre le parcours digestif sans invasion, les radiations alpha pour traiter le cancer de la prostate sans opérer, le sang artificiel pour pallier l’absence de donneurs[5] et même de la viande imprimée en 3D sans recours animal pour fournir des protéines aux véganes. Et leurs laboratoires auraient besoin de procéder à des expériences sur des cadavres, comme au Moyen-Âge ?

Les inconditionnels de la cause palestinienne qui haussent les épaules avec indulgence devant les excès et les projections de leurs protégés ne montrent pas la sincérité de leur militantisme, seulement leur paternalisme. 

Leur responsabilité est pourtant engagée quand des Merah prennent ces mensonges au pied de la lettre : « Je tue des juifs en France, parce que ces mêmes juifs-là (…) tuent des innocents en Palestine. » Pourtant, nul ne songe à les incriminer.


[1] https://www.timesofisrael.com/pa-premier-shtayyeh-claims-israel-conducting-lab-experiments-on-palestinian-bodies/

[2] https://www.hrw.org/fr/news/2017/05/03/deux-israeliens-detenus-au-secret-gaza

[3] https://www.la-croix.com/Monde/Israel-lavocat-franco-palestinien-Salah-Hamouri-detenu-trois-mois-plus-2022-06-07-1201218800

[4] https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/apres-8-mois-dans-une-prison-israelienne-ahed-tamimi-ne-regrette-rien_2028540.html

[5] https://nocamels.com/2022/06/redc-biotech-blood-donation-lab/


Previous article La surprise du chef du Kremlin
Next article Tom Hanks, comédien déconstruit
essayiste, conférencière, traductrice, auteur de plus de 30 ouvrages, dont plusieurs sur les conflits du Moyen-Orient

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération