Jeune homme en mai 68, André Perrin nous parle d’un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. Dans cette France disparue, même les timides devaient faire les premiers pas et, à chaque étape de la séduction, risquer d’humiliants refus pour arracher baisers ou caresses. Aujourd’hui, cette drague embarrassée serait dénoncée comme du harcèlement.


Lorsque dans la foulée de l’affaire Weinstein a débuté la campagne « Balance ton porc », je me suis tout d’abord cru totalement à l’abri. Non seulement je n’avais jamais violé personne, pas même en rêve, mais ni le harcèlement sexuel ni la drague lourde n’étaient dans mes manières, et si peu que pas la drague légère. Ce n’est pas que le mérite en revînt tout entier à ma bonne éducation, à mes convictions féministes ni à ma vertu : ma timidité avec les femmes y avait sa part ainsi qu’un amour-propre qui, dès mes jeunes années, me faisait souvent renoncer à quémander une faveur pour ne pas courir le risque de me la voir refuser.

« J’aimerais qu’elle fasse le premier pas »

Je me sentais donc de plain-pied avec les paroles de cette chanson qui connut un vif succès au début des années 1970 : « Le premier pas / J’aimerais qu’elle fasse le premier pas / Je sais, cela ne se fait pas / Pourtant j’aimerais que ce soit elle qui vienne à moi / Car voyez-vous je n’ose pas / Rechercher la manière / De la voir, de lui plaire / L’approcher lui parler / Et ne pas la brusquer / Lui dire des mots d’amour / Sans savoir en retour / Si elle aimera / Ou refusera ce premier pas1. »

Ayant entendu dire – sans avoir pu le vérifier par moi-même – qu’au Danemark c’est à la femme qu’il revenait de prendre l’initiative en amour, je m’émerveillais que ce peuple scandinave ait réussi à bouleverser les codes les plus solidement ancrés dans la tradition européenne pour s’élever à un si haut degré de civilisation. N’eussé-je pas été heureux sous les brumes d’Elseneur ? Il reste que chaque société a ses codes en matière de séduction amoureuse et les travaux de Kenneth Dover2 ont montré, avant que Michel Foucault3 les popularise, que ceux qui régissaient les relations de l’éraste et de l’éromène dans le cadre de la pédérastie grecque n’

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mars 2018 – #55

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite