Home Société Vers la sextoys nation


Vers la sextoys nation

L'Ifop s'est penché sur les sextoys et le bien-être sexuel à l'heure du Covid

Vers la sextoys nation
Image d'illustration Unsplash

51% des Français ont déjà utilisé un sextoy (contre 7% il y a 30 ans). La pratique régulière grimpe à 30% de la population[tooltips content=”Étude Ifop pour Le Passage du Désir, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 30 novembre 2020 auprès d’un échantillon de 2 012 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. “](1)[/tooltips]


La pandémie accélère l’artificialisation de notre vie. Nous avons découvert les délices des réunions en visioconférences, des apéros sur Zoom et la culture en boîte de conserve : quel bonheur d’assister au concert de notre chanteur favori sur Facebook, sans être obligé de sortir de chez soi ! 

A lire aussi, l’ouvreuse: Les absents ont toujours raison

Il sera bientôt possible de construire sa vie pratiquement sans interactions sociales en chair et en os. Le désir sensuel suit cette tendance, endormi par la sacro-sainte « distanciation sociale » et par la froideur de plastique et de silicium de notre monde d’écrans. L’IFOP nous apprend, dans une enquête, que la proportion de Français ayant déjà utilisé un sextoy passe un cap symbolique: 51% (contre 7% il y a 30 ans) ; la pratique régulière grimpe à 30% de la population. Leçon amusante de ce sondage, le sextoy vibre ou gigote davantage à la campagne (36% de la population) que dans les grandes villes (27% sur Paris, par exemple). On savait que l’amour était dans le pré, on découvre que le sexe aussi. 

A lire aussi: Une vraie féministe, c’est…

L’enquête révèle également que 61% des jeunes « aimeraient que leur partenaire leur offre un sextoy à un événement comme la Saint-Valentin. » Selon l’IFOP un « tabou » est tombé. Le jouet érotique devient ainsi le dernier ersatz mécanique permettant d’effleurer le monde d’avant, chacun restant chez soi dans des vies absentes et connectées. La start-up nation de M. Macron se transforme en une sextoys nation.

Les principaux résultats de l’étude peuvent être consultés ici.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Cantines de Lyon: le bal des faux-culs
Next article Bac 2021 à deux vitesses: Philippe de Villiers est-il dans le vrai?
Il est l’auteur de L’eugénisme de Platon (L’Harmattan, 2002) et a participé à l’écriture du "Dictionnaire Molière" (à paraître - collection Bouquin) ainsi qu’à un ouvrage collectif consacré à Philippe Muray.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération