Revivez la plus grande affaire des années 1930 et faites connaissance avec le double jeu du « beau Sacha ».


Cet été, plongez dans le bain d’un vrai scandale d’État, pataugez gaiement dans les eaux fangeuses de la IIIe République. Ce Sacha-Alexandre Stavisky n’a pas révélé tous ses secrets depuis que l’on a retrouvé son cadavre, le 8 janvier 1934, dans le chalet « Le Vieux Logis » près de Chamonix, en Haute-Savoie. Les éditions Atlantica republient L’Affaire Stavisky de Jean-Michel Charlier et Marcel Montarron, parue une première fois en 1974 dans la collection « Les dossiers noirs » de Robert Laffont.

Parions que dans cinquante ans Alexandre Stavisky, fils d’immigrés russes, prince de l’arnaque et déclencheur de la chute d’un gouvernement, fascinera toujours les amateurs d’intrigues politico-financières. Alain Resnais n’avait pas résisté à adapter cette affaire au cinéma en engageant Jean-Paul Belmondo dans le rôle-titre. Joseph Kessel écrivit même un très personnel Stavisky, l’homme que j’ai connu. Pourquoi une telle attraction pour un personnage aussi fuyant ? D’abord, il y a ce train de vie somptuaire qui fait fondre la ménagère et suscite tant de questions sur son origine. « Monsieur Alexandre » jouit, en apparence, d’une fortune sans aucune limite. Il est intouchable.

« Stavisky se suicide d’un coup de revolver qui lui a été tiré à bout portant. »

Arlette, son épouse, ex-mannequin Chanel, brune hiératique à se damner, illumine de sa grâce ce modeste faussaire jadis fiché comme laveur de chèques et joueur professionnel. Lestée de quelques bijoux, elle arpente les concours d’élégance dans une rutilante Hispano tandis que son mari joue au baccara avec le baron Empain, parle chevaux avec les Rothschild, congédie des ministres au petit déjeuner, finance des journaux et s’achète le théâtre

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Été 2017 - #48

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite