L’auteur du Grand Remplacement et de tweets cinglants est poursuivi pour injure raciale par des associatifs qui n’ont jamais lu ses livres. Selon lui, s’il est proscrit, c’est pour voir et dire que le changement démographique détruit la culture et la civilisation des Européens d’Europe. Entretien (2/2)


>>> Relire la première partie <<<

Causeur. Au-delà de votre cas, et de vos ennuis judiciaires, la liberté d’expression est menacée par les censeurs en tout genre et encadrée par des lois protégeant les réclamations mémorielles des diverses communautés. On peut trouver cela insupportable, mais fallait-il laisser les négationnistes répandre l’idée que la Shoah était une invention des juifs ?

Bien sûr que non, il ne le fallait pas. Il ne le faut pas. Mais ce n’est pas la compétence de la loi. Je suis hostile à toutes les lois mémorielles, estimant qu’une vérité, si rigoureuse soit-elle, n’est plus tout à fait une vérité s’il est interdit de la contester, quitte à se ridiculiser ou se déshonorer ce faisant. La liberté d’expression dans la France de 2020 n’est absolument pas menacée : la liberté d’expression dans la France de 2020 n’existe pas. Nous vivons sous le régime du négationnisme de masse, puisque le phénomène de loin le plus important de notre société, à savoir le changement de peuple et de civilisation, le génocide à l’homme, la destruction des Européens d’Europe par submersion migratoire, y fait l’objet d’un tabou absolu. Cette occultation est si radicale que c’est le réel lui-même, la réalité du réel, qui est ébranlé, mis hors la loi ; et que nous vivons dans ce que je nomme le faussel, le faux réel, le règne du faux – un monde imaginaire, aussi imaginaire que les habits neufs de l’empereur, sur lesquels tout le monde s’extasie. Il faut noter à cet égard que le faux est consubstantiel au remplacisme global, puisque celui-ci est le règne de la substitution, de la copie, du fac-similé, du simili, de la simulation généralisée : l’Âge de l’ersatz, du makeshift, bien repéré dès la fin du xixe siècle par William Morris ; ou si vous préférez du simulacre, pour parler comme Baudrillard.

À lire aussi, Lydia Pouga: L’assimilation n’est pas une question en noir et blanc

Vous exagérez ! Sur la question migratoire, comme sur l’islam, on peut dire beaucoup de choses qui étaient juste imprononçables il y a quelques années. Et par ailleurs, nous avons toujours la même controverse. Vous parlez de phénomènes qui résultent de millions de décisions comme d’entreprises organisées !

Ah, si vous estimez que la liberté d’expression fait de considérables progrès en France, je ne puis que vous envier cette plaisante conviction. Quant à notre controverse, vous m’attribuez la foi en des entreprises organisées, au pluriel, et non pas à une entreprise organisée. C’est assez juste. Je crois en effet en les décisions de milliers d’entreprises organisées, multinationales, fonds de pension, GAFA, tous les instruments, avec les banques, les médias, la publicité, de mécanismes, ou, si vous voulez, d’une machination, au sens littéral et heideggérien du terme, d’un devenir machine, qui les dépasse et les englobe comme elle nous englobe tous, nous broie, et nous dépouille de l’humaine condition.

Pour Charlie Hebdo et les caricatures, notre pays ne défend-il pas une position courageuse et singulière dans notre monde globalisé ?

Charlie Hebdo n’est en rien hostile au remplacisme global, il est bien normal qu’il fasse l’objet des attentions du pouvoir remplaciste. Remplacisme et islamisme ne sont pas une seule et même force. Ce sont deux totalitarismes rivaux : provisoirement alliés, certes, mais fondamentalement rivaux, comme le nazisme et le communisme au temps du pacte germano-soviétique.

Cher Renaud, vous ne pouvez pas avoir une unique grille de lecture de tout : remplaciste ou pas ! Charlie Hebdo s’oppose à l’islamisation et au rétablissement du blasphème, ce n’est pas rien !

Ah, si, là, désolé, j’ai une unique grille de lecture de tout, et ça c’est une théorie, contrairement au Grand Remplacement. Je crois au remplacisme global, qui reconnaît en le remplacement le geste fondamental et u

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Janvier 2021 – Causeur #86

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite