Depuis sa restauration par Viollet-le-Duc, Notre-Dame est aussi une cathédrale du XIXe siècle. Pour l’historien de l’architecture Jean-Baptiste Minnaert, sa reconstruction doit respecter la charte de Venise1, sans forcément utiliser les mêmes matériaux qu’autrefois. 


Causeur. Notre-Dame est perçue comme une merveille du XIIIe siècle. Pourtant, il semble que la contribution du XIXe soit importante. Pourriez-vous situer cette dernière ?

Jean-Baptiste Minnaert. Dans Notre-Dame de Paris, il y a en quelque sorte deux cathédrales, l’une du Moyen Âge, l’autre du XIXe siècle. Les cathédrales gothiques sont, en effet, littéralement réinventées au XIXe et elles doivent être comprises comme telles. Le gothique est vu à cette période comme un art spécifiquement français, car il atteint son haut degré de perfection avant l’apport italien de la Renaissance. Au XIXe, le sentiment d’identité nationale cherche à s’incarner. La restauration et la mise en valeur des cathédrales prennent tout leur sens dans ce contexte. À Paris, la Révolution a c

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mai 2019 - Causeur #68

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite