Défaite par Emmanuel Macron l’an dernier, la présidente du Rassemblement national semble tirer profit de la mobilisation des gilets jaunes. Pourtant, l’agenda politique se focalise sur le pouvoir d’achat et la crise de la démocratie, loin de l’immigration. Grand débat, Europe, identité: Marine Le Pen nous dit ses quatre vérités (2/2). 


A lire aussi: Marine Le Pen: « Macron a associé le pire de la droite et le pire de la gauche » (1/2)

D’après les sondages, le président et son parti que vous souhaitez acculer à la dissolution sont donnés gagnants aux européennes.

Marine Le Pen. C’est la conséquence de l’implosion de LR qui fait suite à la disparition du PS. Une partie des LR, suivant Juppé, Raffarin, Le Maire et Darmanin, s’est déjà alliée avec Emmanuel Macron ou s’apprête à le faire. Parmi les candidats à la primaire LR, certains ont disparu, d’autres sont macron-compatibles, et il y en a d’autres, comme NKM et Copé, qui cochent les deux cases. Rappelez-vous que Fillon avait appelé à voter Macron au second tour. Quant à Nicolas Sarkozy, il est devenu le visiteur du soir d’Emmanuel Macron pendant la crise des gilets jaunes – c’est probablement lui qui lui a soufflé l’idée du débat. Pendant ce temps, d’autres LR comme Mariani et Jean-Paul Garraud nous ont rejoints.

Depuis quelque temps, Mélenchon et vous faites assaut d’amabilités mutuelles. Qu’est-ce qui vous distingue e

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Février 2019 - Causeur #65

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite